De l'Aleph à l'@ > L'Imprimerie > Composition > Wicks

Wicks


Machine à composer

Table à justifier

En 1880, M. Wicks était propriétaire du Glasgow News. La machine qu'il inventa est du type piano à caractères. Les lettres y sont stockées dans des canaux inclinés à 45° et s'assemblent, ligne après ligne, dans un receveur, lequel est ensuite placé sur une table séparée pour qu'un ouvrier y effectue, manuellement, la justification.
L'agencement du clavier avait été particulièrement étudié, pour grouper les lettres qui se retrouvent associées le plus souvent dans la langue Anglaise. En plus des 90 touches principales, 8 touches étaient réservées à des groupes d'usage fréquent (the, tion...).
En 1897, M. Wicks proposa une machine dénommée Matern Machine. Cette nouvelle machine fond des caractères mobiles (à une cadence de 48 000 à l'heure), à destination des machines à composer dont elle remplit les magasins, et évite ainsi la distribution. La société Wicks, au capital de 6 millions de francs, n'en a semble-t-il jamais vendu un seul exemplaire.


Logo de la date de modification 05/06/2021 Logo du nombre de vues 2 102 vues

Bookmark and Share


Cliquez ici pour envoyer un messageVous en savez plus !
Si vous avez d'autres informations, des corrections à apporter à cette page, n'hésitez pas !
Cliquez ici, et envoyez moi vos informations.

La page Facebook du site :
Page FaceBook du site De l'Aleph à l'@

La page Twitter du site :
Suivre le site De l'Aleph à l'@ sur Twitter

CSS Valide !