De l'Aleph à l'@ > L'Imprimerie > Composition > Graphotype Goodson

Graphotype Goodson

Machine inventée vers 1884.
D'après les Archives de l'imprimerie :
« Le Graphotype Goodson se compose de deux parties distinctes. La première est une petite table sur laquelle se trouvent une machine à écrire ordinaire, une machine à perforer et deux petits cadrans analogues à ceux d'une horloge. [...] Chaque fois qu'on appuie sur une touche du clavier, la lettre correspondante s'imprime sur le papier [...] ; en même temps, le courant électrique s'établir avec le perforateur qui perce un étroit ruban de papier [...] lorsque le ruban passera ensuite dans la machine à fondre et à composer, un même courant électrique s'établir à travers cette perforation, et amènera la lettre voulue ou l'espace désirée. »
« La deuxième partie [...], soit la machine à fondre et à composer, ressemble assez à une machine à coudre, et elle a à peu près les mêmes dimensions. [...] à l'aide du ruban perforé, [elle] fond et compose automatiquement [...] à raison de 5 500 m par heure. »
Le creuset est à plus d'un pied de distance du moule, pour favoriser le refroidissement des types. Les caractères sont regroupés en six épaisseurs différentes seulement.
Le Graphotype incorporait plus de 650 contacts à mercure et 60 électro-aimants.
La machine Meray-Rozar était conçue sur un système équivalent.


Logo de la date de modification 05/06/2021 Logo du nombre de vues 1 909 vues

Bookmark and Share


Cliquez ici pour envoyer un messageVous en savez plus !
Si vous avez d'autres informations, des corrections à apporter à cette page, n'hésitez pas !
Cliquez ici, et envoyez moi vos informations.

La page Facebook du site :
Page FaceBook du site De l'Aleph à l'@

La page Twitter du site :
Suivre le site De l'Aleph à l'@ sur Twitter

CSS Valide !