De l'Aleph à l'@ > Les Langues > Agglutinante > Arabe

Arabe (Langue)

La langue Arabe est une langue sémitique parlée du Maroc à l'Irak.
Les musulmans tiennent l'Arabe écrit pour sacré, car c'est dans cette langue que le Coran a été révélé au prophète Mahomet. Avec l'extension des empires Arabes à partir du VIIème siècle, l'Arabe est devenu, dans ses différentes formes dialectales, l'une des principales langues véhiculaires du monde, l'Arabe écrit, ou littéraire, restant toutefois la langue religieuse. L'Arabe est aujourd'hui la langue maternelle d'environ cent cinquante millions de locuteurs et est utilisée comme seconde langue par plusieurs millions de personnes. Appartenant au groupe des langues sémitiques centrales du Sud, l'Arabe est apparenté à l'Hébreu parlé en Israël, à l'Amharique utilisé en Éthiopie, ainsi qu'aux anciennes langues sémitiques. Les premières inscriptions en Arabe se trouvent dans la péninsule Arabique et datent du début du IVème siècle, mais on considère que la langue était utilisée dès le Vème siècle. Cette langue est le principal instrument d'unification des populations se reconnaissant dans la civilisation Arabe, qui comprend, outre des Musulmans, également des chrétiens de différentes églises (Coptes, Maronites, Assyriens, etc.), et des juifs, beaucoup moins nombreux depuis la création de l'État d'Israël, certains se considérant néanmoins comme des juifs Arabes. Elle constitue la langue liturgique des musulmans de Turquie, d'Iran, d'Afghanistan, du Pakistan, d'Inde, d'Indonésie, de certaines régions de l'Afrique subsaharienne, de l'Azerbaïdjan, du Kazakhstan, du Kirghizistan, du Tadjikistan, du Turkménistan, de l'Ouzbékistan, et de beaucoup d'autres communautés musulmanes de par le monde, y compris en Europe.
On distingue l'Arabe classique de l'Arabe moderne. L'Arabe classique est la langue sacrée de l'islam et la lingua franca des personnes instruites dans tout le monde arabophone. L'Arabe moderne, dérivé de l'Arabe classique, est la langue de la presse écrite et audiovisuelle, des débats politiques, des textes scientifiques et de plus en plus celle des textes littéraires profanes. Parlé dans la plupart des pays Arabes, l'Arabe moderne n'est en revanche presque jamais la langue des échanges quotidiens. Les diverses formes d'Arabe dialectal sont étroitement reliées entre elles mais elles varient considérablement selon les régions, du Maghreb au Moyen-Orient. Ces dialectes diffèrent les uns des autres et de l'Arabe moderne quant à la prononciation, au vocabulaire et à la grammaire. Ils sont en général désignés d'après leur première zone d'utilisation, comme l'Afrique du Nord, l'Égypte ou le golfe Persique. À l'intérieur de ces grandes classifications, il existe des différences importantes dans le parler quotidien des nomades, des habitants des villes et des campagnes. Des locuteurs illettrés de régions très distantes à l'intérieur du monde Arabe peuvent ne pas se comprendre, chacun parlant une forme d'Arabe dialectal.
Le système phonique de l'Arabe se compose de vingt-huit consonnes, qui comprennent tous les sons gutturaux des langues sémitiques, produit très en arrière de la bouche et de la gorge. Chacune des trois voyelles (a, i, u [ou]) de l'Arabe standard existe sous une forme longue et sous une forme brève. Les variations syllabiques qui en découlent sont très importantes dans la poésie Arabe. Les parlers modernes conservent les voyelles longues, mais ont perdu les voyelles brèves dans de nombreux mots.

La grammaire :
Comme dans les autres langues sémitiques, la formation des mots en Arabe est entièrement fondée sur l'existence de racines, habituellement composées de trois consonnes (racines trilitères). Ces consonnes se combinent selon diverses structures avec les différentes voyelles pour former des noms simples et des verbes, auxquels il est possible de rattacher des affixes dans le cas de dérivations plus complexes. Par exemple, on considère que les termes, d'origine Anglaise, bank et film sont formés respectivement sur les racines consonantiques b-n-k et f-l-m.
L'Arabe a un système très régulier de conjugaison des verbes et de dérivation à partir de la racine pour indiquer les variations du sens de base (formes verbales). Ce système présente une telle régularité que les dictionnaires d'Arabe mentionnent les différentes formes verbales selon un système chiffré (de I à X). À partir de la racine k-s-r, la forme verbale I est kasar, « il a cassé », la forme II est kassar, « il a cassé en morceaux », et la forme VII est inkasar, « cela était cassé ».
Les noms et les adjectifs ont une formation moins régulière et leur pluriel se forme selon des structures différentes. Les pluriels internes s'obtiennent en modifiant la forme de la syllabe interne du nom singulier. Par exemple, les pluriels des emprunts bank et film sont respectivement bunuk et aflam.
L'ordre normal de la phrase en Arabe standard est verbe-sujet-complément. En poésie et dans certains styles de prose, cet ordre peut être modifié. On distingue alors le sujet et l'objet par des flexions casuelles, qui correspondent à des suffixes indiquant les fonctions grammaticales des noms. Ces suffixes ne sont entièrement transcrits que dans les livres scolaires et dans le Coran, pour assurer une lecture dépourvue de toute ambiguïté. Dans tous les autres textes Arabes, ces flexions casuelles (en général des voyelles brèves) sont omises, comme le sont toutes les autres voyelles brèves. L'écriture Arabe ne possède pas de lettres pour ces voyelles ; à leur place, on trouve des signes diacritiques. Le verbe se conjugue suivant deux aspects, le parfait et l'imparfait, et le nom se décline à trois cas, le nominatif, l'accusatif et le génitif.


Exemple
Traduction

Hebron, West Bank (Reuters) - Israel has tightened its blockade of the West Bank city of Hebron after a gunbattle with Palestinians as Prime Minister Ariel Sharon prepares for talks in Washington with President George W. Bush. Witnesses said the army had moved piles of rocks and mounds of earth into place to enforce the blockade around Hebron, scene of a fierce confrontation on Monday between Palestinian gunmen and Jewish settlers and Israeli troops. Twelve Palestinians and five Israelis, including the seven-year-old son of settlers, were wounded in the city, a frequent flashpoint of violence in the Palestinians' nine-month-old revolt against Israeli occupation.

Les autres articles de cet élément :

Comparatif entre l'Arabe et le Perse


Logo de la date de modification 21/08/2021 Logo du nombre de vues 1 754 vues

Bookmark and Share

Les 2 dernières actualités liées à cet article sont les suivantes :

La langue Française compte plus de mots Arabes que Gaulois : Vidéo de Jean Pruvost sur les échanges linguistiques entre l'Arabe et le Français... (05/01/2018), L'Arabe : Ajout d'un dictionnaire en ligne pour la langue Arabe. (22/07/2007)


Cette langue est transcrite avec l'écriture suivante :
Les Ecritures : Arabe

Les 8 peuples/hommes suivants utilisent cette langue :
Les Hommes/Peuples : Abbadide, Abbasside, Arabe, Bayazid Ier, Chaoui, Hilalien, Samaritain, Ziride


Cet élément est cité dans les 56 articles suivants :

Les Ecritures : L'écrittures Grantha : Les exemples, L'écriture Copte : Généralités, L'écriture Mende : Généralités, L'écriture Nabatéenne : Les exemples, L'écriture Osmaniya, L'écriture Sil'oti Nagri : Généralités, L'écriture Thaana : L'alphabet, Les chiffres : Comparaison, Les chiffres : généralités

Les Langues : Araméen (Langue) : Généralités, Langue Bengalî, Langue Comorienne, Langue Copte, Langue Dari : Généralités, Langue Divehi, Langue Espagnole, Langue Géorgienne : Généralités, Langue Gujarâtî, Langue Haoussa : Généralités, Langue Italienne : Généralités, Langue Kirundi : Généralités, Langue Kurde : Généralités, Langue Maltaise : Généralités, Langue Moore : Généralités, Langue Ourdou : Généralités, Langue Perse : Généralités, Langue Phénicienne : Généralités, Langue Portugaise : Généralités, Langue Swahili, Langue Tchétchène

Les Familles de langues : Langues Sémitiques

Les Hommes/Peuples : Bayazid II le juste, Bodoni Jean-Baptiste, La dynastie Abbasside, La dynastie Almohade, La dynastie Almoravide, La dynastie Omeyade, Le peuple Kabyle, Le peuple Oromo, Le peuple Swahili, Le peuple Thamudéen, Le peuple Touareg, Peuple Arabe

Le Glossaire : Amalgame, Aphérèse, Gémination, Langue liturgique, Langue Sémitique, Langue véhiculaire, Ligature, Lingua Franca, Logogramme, Moirage, Point, Point d'interrogation, Sabir


Cliquez ici pour envoyer un messageVous en savez plus !
Si vous avez d'autres informations, des corrections à apporter à cette page, n'hésitez pas !
Cliquez ici, et envoyez moi vos informations.

La page Facebook du site :
Page FaceBook du site De l'Aleph à l'@

La page Twitter du site :
Suivre le site De l'Aleph à l'@ sur Twitter

CSS Valide !