De l'Aleph à l'@ > Les Langues > Agglutinante > Guèze

Langue Guèze

Langue liturgique de l'église orthodoxe Éthiopienne, autrefois parlée dans le royaume d'Aksoum.
Le Guèze, ou Éthiopien classique, appartient à la branche périphérique méridionale des langues sémitiques. Attesté dès le IIIème ou IVème siècle après JC, le Guèze disparaît en tant que langue parlée vers le XIVème siècle. Il a toutefois subsisté comme langue littéraire et la littérature Guèze classique s'est épanouie du XIIIème au XVIIème siècle. La langue moderne appelée Tigrigna, utilisée au nord de l'Éthiopie par les Tigrés, descend du Guèze parlé.
Les premiers écrits en Guèze, utilisent un alphabet d'origine sud-sémitique composé uniquement de consonnes. Il en subsiste quelques exemples datant du IIIème ou IVème siècle. Dans des inscriptions plus tardives, datant du IVème siècle, un système de notation vocalique est introduit, les sons des voyelles étant indiqués par des traits longs ou brefs ou par l'ajout d'un signe, d'une coche ou d'un cercle. Cet alphabet est aujourd'hui utilisé pour écrire les langues modernes de l'Éthiopie. La première écriture Guèze est un boustrophédon, écriture dont les lignes se lisent de droite à gauche puis de gauche à droite, alternativement. Plus tard, l'écriture de gauche à droite a prévalu sous l'influence Grecque, à la différence des autres écritures sémitiques.
En 1604, l'arrivée d'un missionnaire jésuite, le père Paez, qui prêche la foi Romaine en Guèze, entraîne de nombreuses conversions, car la rigueur affichée par les missionnaires qui l'accompagnent tranche avec les mœurs débridées de la cour. En 1621, l'empereur Sousneyos se convertit et établit le catholicisme Romain comme religion officielle. Mais l'année suivante, le père Paez, qui vient de mourir, est remplacé par le patriarche Mendez qui impose des rituels de conversion (nouveau baptême catholique, reconsécration des églises) et surtout une nouvelle liturgie en Latin. Les manifestations populaires qui suivent obligent l'empereur à abdiquer (1632) et son successeur, Fasilidas, à réintroduire le Guèze et à chasser les jésuites. Ils sont capturés par les Turcs et revendus au pape contre rançon (1633). La prestigieuse période qui suit, celle du royaume de Gondar (1632-1855), est aussi, en réaction, celle de l'église nationale et du Guèze, sa langue liturgique.


Exemple
Traduction

Jesus said to the followers: When you pray, pray like this. Father, we pray that your name will always be kept holy. We pray that your kingdom will come. Give us the food we need for each day. Forgive us the sins we have done, because we forgive every person that has done wrong to us. And don't let us be tempted.


Logo de la date de modification 06/06/2021 Logo du nombre de vues 2 779 vues

Bookmark and Share


Cette langue est transcrite avec l'écriture suivante :
Les Ecritures : Ethiopienne


Cet élément est cité dans les 6 articles suivants :

Les Ecritures : L'écriture Ethiopienne : Généralités

Les Langues : Amharique (Langue), Langue Copte

Les Hommes/Peuples : Le peuple Tegréen

Le Glossaire : Abugida, Langue liturgique


Cliquez ici pour envoyer un messageVous en savez plus !
Si vous avez d'autres informations, des corrections à apporter à cette page, n'hésitez pas !
Cliquez ici, et envoyez moi vos informations.

La page Facebook du site :
Page FaceBook du site De l'Aleph à l'@

La page Twitter du site :
Suivre le site De l'Aleph à l'@ sur Twitter

CSS Valide !