De l'Aleph à l'@ > Les Hommes/Peuples > Peuple > Arménien

Le peuple Arménien

Peuple d'origine Indo-Européenne habitant la république d'Arménie, et comprenant une diaspora importante. Les premiers Arméniens habitèrent vraisemblablement la péninsule des Balkans et s'installèrent en Asie Mineure au XIIIème siècle avant JC. Au VIIème siècle avant JC, ils fondèrent le royaume de l'Urartu, à l'est de l'actuelle Anatolie. La langue Arménienne, un des piliers de la nation, s'est formée à cette époque par synthèse de la langue des conquérants, avec celle des populations locales et celle des groupes voisins Assyro-Babyloniens auxquels s'adjoignirent des emprunts Grecs et Perses.
Établis au sud-ouest du Caucase, au point de confrontation des grands empires Slaves, Perses, Arabes et Turcs, et sur la route des invasions, les Arméniens eurent à lutter et à composer avec des États avides de profondeur territoriale. Dès leur installation, leurs luttes n'eurent pour stratégie que la survie de leur nation. C'est pourquoi ils s'allièrent alternativement avec les grandes puissances voisines tout en s'opposant à leurs velléités annexionnistes (Romains, Parthes, Byzantins, Perses, Arabes, Francs, Turcs). Le pays entre dans l'histoire sous ce nom en 521 avant JC, à l'occasion de son annexion par Darios Ier, qui laissa une inscription faisant état de sa conquête d'une région appelée « Arménie ». Dès lors, ce nom apparaît régulièrement au fil des chroniques guerrières des grands de la région et de la résistance des souverains arméniens dont les noms s'identifient à des périodes de reconstruction territoriale.
La nation Arménienne se structura définitivement en 302 avec sa conversion au christianisme par saint Grégoire l'Illuminateur, le fils d'un prince Parthe réfugié à la cour du roi d'Arménie Tiridate II. Elle disposa d'une littérature écrite un siècle plus tard avec la création de l'alphabet Arménien (le Grabar) par le moine Mesrob Machtots. Langue, alphabet et religion concoururent à forger une nation qui avait trouvé les instruments pour se démarquer de voisins trop puissants et garder son identité pendant les périodes d'asservissement. Dès le Vème siècle, de nombreux ouvrages ayant trait à l'histoire et à la religion furent ainsi rédigés (la Bible a été écrite pour la première fois en Arménien). Cet essor se manifesta également par une architecture spécifique utilisant la coupole d'origine Perse qui fut utilisée par la suite dans l'architecture religieuse Byzantine (Sainte-Sophie de Constantinople).
Les massacres de la fin du XIXème siècle et le génocide du début du XXème siècle en Turquie entraînèrent la dispersion des survivants à travers le monde et la création en URSS d'une république d'Arménie soviétique aujourd'hui indépendante. La langue et la religion restent le lien entre une diaspora de plus de 1,5 million de personnes (500000 en France) auxquelles s'ajoutent près de 4 millions d'Arméniens d'Arménie et de l'ancienne URSS.
Les Arméniens peuvent être catholiques ou protestants, mais la plupart appartiennent à l'Église arménienne apostolique. Celle-ci proclama son autocéphalie en 366 à une époque où le christianisme était traversé par plusieurs doctrines (arianisme, nestorianisme, monophysisme). L'Arménie, en plein conflit contre les Perses, ne put participer au concile de Calcédoine (451) qui fixa l'orthodoxie. Elle se retrouva écartée des discussions et considérée, de ce fait, comme schismatique. L'Église Arménienne se réfère à deux catholicosats : le plus important, celui d'Etchmiadzine en Arménie a pâti de la fermeture de l'URSS pendant trois-quarts de siècle ; celui de Cilicie, transféré à Antélias au Liban, est l'un des plus dynamiques. Il existe un patriarcat à Istanbul et un autre à Jérusalem.


Logo de la date de modification 06/06/2021 Logo du nombre de vues 2 037 vues

Bookmark and Share


Ce peuple/homme utilise l'écriture suivante :
  Arménien

Ce peuple/homme utilise la langue suivante :
  Arménien


Cet élément est cité dans les 14 articles suivants :

Les Ecritures : L'écriture Alvano : Généralités, L'écriture Arménienne : Le mythe, L'écriture Géorgienne : Le mythe

Les Langues : Langue Arménienne

Les Hommes/Peuples : Antiochos IV Epiphane, L'empereur Basile Ier, Le peuple Danichmendide, Le peuple Ottoman, Le peuple Romain, Le peuple Urartéen, Le shah Abdülhamid II, Le sultan Alp Arslan, Mashtots, Mesrop, Peuple Arabe


Cliquez ici pour envoyer un messageVous en savez plus !
Si vous avez d'autres informations, des corrections à apporter à cette page, n'hésitez pas !
Cliquez ici, et envoyez moi vos informations.

La page Facebook du site :
Page FaceBook du site De l'Aleph à l'@

La page Twitter du site :
Suivre le site De l'Aleph à l'@ sur Twitter

CSS Valide !