De l'Aleph à l'@ > Les Hommes/Peuples > Peuple > Maonan

Le peuple Maonan

Le district autonome Huanjiang des Maonan se trouve dans le nord–ouest de la Région autonome Zhuang du Guangxi, à la frontière de la province du Guizhou au nord. Sa population, qui s'élève à 400000 personnes, est composée essentiellement de Han, de Zhuang, de Yao, de Miao, de Mulao et de Maonan. On recense en Chine 107200 membres de l'ethnie Maonan mais ils vivent majoritairement dans le Guangxi dont ils représentent 16 % de la population.

  
  

Les membres de l'ethnie Maonan vivent dans les montagnes Maotan isolées et couvertes de forêts primitives. La tribu est originaire de la rencontre entre les Baiyue des dynasties Qin et Han (221 avant JC — 220 après JC) et les Liao, un groupe ethnique aborigène du Guangxi, dont les origines remontent aux dynasties Sui et Tang (581 — 907). Ce n'est que tardivement que les Han se sont installés dans les contrées des Maonan en s'intégrant aux ethnies locales. Les Maonan ne possèdent aucun système scriptural mais possède leur propre langue. En raison des fréquents contacts avec les Han et les Zhuang, presque tous peuvent parler le Mandarin et le dialecte Zhuang. Les Maonan, très hospitaliers, accueillent toujours leurs invités avec un plat unique, coloré, délicieux et nutritif, composé de légumes et de fruits naturels. Pour préparer cette spécialité, il est nécessaire de faire bouillir des racines de bambous et de les mélanger à de la poudre de maïs, des haricots frais, de la citrouille et du gingembre. Lorsque les ingrédients sont bouillis, on ajoute alors des graines de fleurs de citrouille, du piment, de l'huile et du sel.
Les membres de l'ethnie Maonan vivent en clans dans des maisons bâties le long des montagnes dans un style architectural unique, dont l'histoire remonte à plus de 2000 ans. En général, chaque logement comprend un rez–de–chaussée surmonté d'un étage avec balcon, un toit de bambou qui repose sur des murs en bois. Les colonnes, les escaliers, les fondations, les pignons, les portes et de manière plus générale, le mobilier (table, chaises, vasques) sont faits de pierres magnifiquement sculptées. Les artisans y ont sculpté des motifs de fleurs, d'oiseaux, de poissons, d'insectes et de formes géométriques donnant vie à la matière. Sans aucun croquis, les artistes talentueux cisèlent la pierre à main levée, créant de véritables œuvres d'art qui se transmettent de génération en génération.
Dans les régions montagneuses, les Maonan ont souffert du manque de terres arables et défriché des lopins de terres sur les pentes rocailleuses des montagnes. Pour augmenter leur production agricole, ils ont ainsi pratiqué la culture intensive en labourant les terres à outrance. Depuis l'Antiquité, les ancêtres des Maonan ont développé des techniques de plantations et de boutures et accumulé une expérience dans le domaine agraire très utile aux peuples installés dans l'ouest de la région des Cinq Monts.
Les Maonan considèrent la terre comme une richesse et la compare à de l'or. Outre l'agriculture, ils ont élevé des cheptels de bétails sur les pentes herbeuses des montagnes. Ainsi, chaque famille Maonan élève des bœufs, dont la viande de très grande qualité est vendue dans toute la Chine, incluant Macao et Hongkong. L'ethnie Maonan possède ainsi trois richesses : le bétail, les patates douces et les larges chapeaux de bambou colorés de 70 cm de diamètre que les jeunes amoureux s'offrent souvent en cadeaux.


Logo de la date de modification 26/05/2021 Logo du nombre de vues 1 942 vues

Bookmark and Share


Ce peuple/homme utilise l'écriture suivante :
  Chinoise

Ce peuple/homme utilise la langue suivante :
  Maonan


Cliquez ici pour envoyer un messageVous en savez plus !
Si vous avez d'autres informations, des corrections à apporter à cette page, n'hésitez pas !
Cliquez ici, et envoyez moi vos informations.

La page Facebook du site :
Page FaceBook du site De l'Aleph à l'@

La page Twitter du site :
Suivre le site De l'Aleph à l'@ sur Twitter

CSS Valide !