De l'Aleph à l'@ > Les Hommes/Peuples > Dynastie > Qin

La dynastie Qin

dynastie impériale Chinoise (221-207 avant JC) à l'origine de l'unification de la Chine et de la fondation de l'Empire Chinois.
La dynastie tira son nom de l'État occidental de Qin, qui mit fin au règne de la dynastie des Zhou. Le souverain du royaume de Qin conquit et annexa brutalement tous les royaumes de Chine : les armées de Qin s'emparèrent du Sichuan, du Yunnan et du Guizhou, au sud, faisant campagne jusqu'au fleuve Rouge, et atteignirent Lanzhou et la Corée au nord.
En 221 avant JC, le souverain prit le nom de Shi Huangdi («Premier auguste souverain»). Il unifia cet immense Empire, en introduisant, au fur et à mesure des annexions, le découpage administratif des territoires dépendant directement du gouvernement central, en organisant militairement les familles paysannes. Ces réformes furent conseillées par Li Si, un adepte de la philosophie du légisme, ancien disciple du philosophe Han Fei. Le pays fut divisé en trente-six (plus tard, quarante-deux) provinces gouvernées par des fonctionnaires nommés par le pouvoir central : le mérite remplaça alors les liens familiaux comme principale compétence. La noblesse féodale traditionnelle dut quitter ses terres pour s'installer dans la capitale. Les poids, les mesures, la monnaie, le diamètre des essieux et la langue chinoise écrite furent unifiés à travers tout l'Empire. Le succès de ces réformes fut menacé par l'aspect tyrannique et totalitaire de la philosophie d'État que fut le légisme : en 213 avant JC, les livres de toutes les écoles de philosophie furent brûlés, à l'exception de ceux de la bibliothèque impériale ; des milliers d'érudits dissidents furent enterrés vivants ou contraints de travailler à la Grande Muraille dont la construction fut entreprise par Shi Huangdi afin de protéger les frontières nord de l'Empire.
Shi Huangdi mourut dans l'est de la Chine en 210 avant JC et se fit enterrer dans le vaste mausolée de Lintong, non loin de l'actuelle Xi'an. Le deuxième empereur Qin, intronisé sous le nom de Er Huangdi, ne put éviter l'écroulement de l'Empire : en 210 avant JC, les premières révoltes anti-Qin, provoquées par les taxes énormes et la conscription, ainsi que par le ressentiment des royaumes conquis comme le royaume Chu dans le Sud, éclatèrent. L'Empire se fragmenta rapidement avant d'être réunifié, en 202 avant JC, par Liu Bang, qui sous le nom d'empereur GaoZu (Kao Tsu), fonda la dynastie Han.
Les Han et les dynasties suivantes adoptèrent beaucoup d'institutions venant des Qin, y compris le très sévère code pénal légiste. Éphémère dans le temps, à peine quinze ans, la dynastie Qin donna à la Chine une forme d'État qui, en se transformant, dura près de deux mille ans et lui légua son nom, Qin ayant donné Chine.


Logo de la date de modification 26/05/2021 Logo du nombre de vues 2 324 vues

Bookmark and Share


Cet élément est cité dans les 8 articles suivants :

Les Hommes/Peuples : La dynastie Zhou, Le peuple Han, Le peuple Maonan, Le peuple Tujia, Le peuple Vietnamien, Le peuple Yao, Le peuple Zang

L'Imprimerie : Invention du papier


Cliquez ici pour envoyer un messageVous en savez plus !
Si vous avez d'autres informations, des corrections à apporter à cette page, n'hésitez pas !
Cliquez ici, et envoyez moi vos informations.

La page Facebook du site :
Page FaceBook du site De l'Aleph à l'@

La page Twitter du site :
Suivre le site De l'Aleph à l'@ sur Twitter

CSS Valide !