De l'Aleph à l'@ > Les Hommes/Peuples > Peuple > Allemand

Le peuple Allemand

Peuple habitant l'Allemagne.
L'Allemagne n'existe en tant que nation que depuis 1871. Avant cette date, elle ne pouvait être considérée que comme une région culturelle où de nombreux territoires, avec une indépendance très variable, possédaient chacun leur histoire et il n'est pas facile de prime abord de distinguer ce qui fait réellement partie de l'Allemagne.

En 1866, le premier ministre Prussien Otto von Bismarck annexa le Schleswig-Holstein, en condominium entre la Prusse et l'Autriche depuis leur victoire contre le Danemark lors de la courte guerre des Duchés en 1864. Dans la guerre Austro-Prussienne qui s'ensuivit, l'Autriche fut sévèrement défaite à la bataille de Sadowa, ce qui permit à Bismarck de former la Confédération de l'Allemagne du Nord excluant l'Autriche.
Après que Bismarck eut provoqué la France, la guerre Franco-Allemande éclata en 1870 et les États du Sud de l'Allemagne, percevant la France comme l'agresseur, se joignirent à la confédération. La France subit une défaite humiliante et le roi de Prusse Guillaume Ier fut proclamé empereur de l'empire Allemand à Versailles en 1871.

De Bismarck à Guillaume II :
Bien qu'il fut autoritaire sur beaucoup de sujets, l'empire permit la création de partis politiques et était très avancé socialement pour l'époque, du fait de la volonté de Otto von Bismarck de couper l'herbe sous les pieds des socialistes. Ce second Reich prospéra sous la direction de Bismarck jusqu'à la mort de l'empereur (1888). Son fils et successeur, Frédéric III, ne régna que 99 jours avant de décéder d'un cancer et de laisser la couronne au jeune et impétueux Guillaume II qui, ne s'entendant pas avec lui et étant souvent en désaccord sur la politique à mener, força Bismarck à démissionner en 1890.
En Allemagne, le parti social-démocrate grandit progressivement juqu'à devenir pour un temps le parti socialiste le plus puissant du monde, remportant un tiers des votes lors des élections de janvier 1912 au Reichstag (le parlement de l'empire). Le gouvernement resta toutefois entre les mains d'une lignée de partis conservateurs, soutenus par le clergé catholique et très dépendants des faveurs du Kaiser.
À l'étranger, les efforts coloniaux Allemands initiés en 1884 mais surtout relançés sous Guillaume II, motivés par la volonté affirmée de se faire une place au soleil, n'aboutirent qu'à un petit empire d'outre-mer comparé à ceux de l'Angleterre et de la France. La politique étrangère qui en découla poussa le Royaume-Uni à s'associer à la France et à la Russie, déjà alliées, formant ainsi l'Entente.

La Première Guerre mondiale :
Le fragile équilibre des forces en Europe se rompit lorsque l'Autriche-Hongrie, alliée à l'Allemagne depuis 1879, déclara la guerre à la Serbie en juillet 1914 après l'assassinat à Sarajevo de l'héritier du trône Autrichien. La Serbie était soutenue par la Russie, elle-même l'alliée de la France. Suivant l'ordre le mobilisation générale Russe, l'Allemagne déclara la guerre à la France et à la Russie en une sorte de frappe préventive.
C'était le début de la Première Guerre mondiale. Malgré d'importantes victoires au début du conflit, l'Allemagne et ses alliés furent battu par l'Entente renforcée en 1917 par l'arrivée des États-Unis. Le Kaiser Guillaume II fut forcé de s'exiler en novembre 1918, poussé par une révolution menée par l'aile gauche des sociaux-démocrates et les communistes (spartakistes) - qui tentèrent plus tard (janvier 1919) leur propre révolution, qui échoua. À la tête de la délégation Allemande Matthias Erzberger mène les négociations et signe le 11 novembre 1918 l'armistice à Rethondes.
En juin 1919, le Traité de Versailles marqua officiellement la fin de la guerre. Il fut signé dans la Galerie des Glaces de Versailles, l'endroit même où le second Reich avait été proclamé. L'Allemagne perdit des territoires au profit de la France, de la Belgique et de la Pologne (qui fut recréée) et dut payer pour les réparations pour sa responsabilité dans la guerre. La Pologne se voit offrir un accès à la mer Baltique par le Couloir de Dantzig, qui sépare la Prusse orientale du reste du territoire allemand. C'est aussi à l'issue de la guerre que l'Allemagne va perdre ses colonies.

La République de Weimar : (1919-1933)
La république de Weimar d'après-guerre fut une tentative d'établissement d'un régime pacifique et démocratique en Allemagne. Cependant, le gouvernement fut sévèrement handicapé et peut-être condamné à cause des difficultés économiques et de la faiblesse inhérente à l'état de Weimar.
Lors des premières années, elle dut lutter contre des révoltes de gauche et de droite (1919-1923) et contre l'hyperinflation en 1923. Les années suivantes, la condition de l'Allemagne s'améliora avec la remise des paiements à effectuer en tant que réparation pour la guerre et l'amélioration des relations avec ses anciens ennemis. Une succession de gouvernements de coalition rétablirent un ordre et une prospérité relative jusqu'à la Grande Dépression en 1930.
Le nouvelle crise économique combinée avec le souvenir de l'hyperinflation de 1923 et les oppositions nationalistes luttant contre les conditions du traité de Versailles minèrent le gouvernement de l'intérieur et de l'extérieur. Adolf Hitler et son Parti national-socialiste des Travailleurs Allemands (NSDAP) insistèrent sur ses difficultés et sur le chômage grandissant. En défendant une doctrine nationaliste et raciste et en promettant de redonner du travail aux chômeurs, les Nazis attribuaient de nombreux maux de l'Allemagne à de prétendus complots juifs, soutenant même que la Première Guerre mondiale avait été perdue à cause d'une trahison juive (la Dolchstoßlegende).

La montée et la chute du nazisme : (1933-1945)
Après le succès du NSDAP aux élections de 1932, Hitler fut nommé Reichskanzler (Chancelier) par le président Paul von Hindenburg le 30 janvier 1933 grâce à l'aide des monarchistes, des magnats de l'industrie et des partis conservateurs comme le Parti Nationaliste (DNVP)et le parti catholique. Après la mort du maréchal Hindenburg, le président du Reich et chef de l'état le 2 août 1934, Hitler réunit les deux rôles de Président et de Chancelier sous le titre de Reichsführer (chef, guide) de l'Allemagne. Une fois au pouvoir, il commença par abolir les libertés démocratiques et les partis de l'opposition, débutant ainsi le IIIème Reich.
En 6 ans, le parti nazi prépara l'Allemagne à la Seconde Guerre mondiale et édicta des lois discriminatoires contre les juifs. Le gouvernement nazi tenta de supprimer la population juive en Allemagne et dans les pays conquis par la déportation dans des camps de concentration puis plus tard par un génocide connu sous le nom de Shoah, organisé dans des camps d'extermination. Ils appliquèrent la même méthode aux populations gitanes et tziganes, ainsi qu'aux homosexuels et aux handicapés mentaux - groupes qui, selon les dogmes nazis, sapaient la prétendue pureté de la race aryenne.
Après avoir annexé l'Autriche en mars 1938 puis placé la Tchécoslovaquie sous son protectorat, l'Allemagne marque le début de la Seconde Guerre mondiale en envahissant la Pologne le 1er septembre 1939. Elle est alliée principalement au Japon et à l'Italie, et les trois forment l'Axe. Après des succès initiaux, le cours de la guerre change en 1942.
1945 marque la défaite de l'Axe. L'Europe est en ruines, il y a eu des dizaines de millions de morts dont de très nombreux civils, six millions de juifs assassinés dans les camps de concentration, vingt millions de Soviétiques sont morts au cours du conflit. L'Allemagne perd de nombreux territoires à l'est, toutes ses infrastructures économiques et politiques et le pays est occupé et divisé.

L'Allemagne depuis 1945 :
Les Allemands parlent souvent de l'année 1945 comme de la Stunde Null (l'heure zéro) pour décrire l'effondrement de leur pays. La conférence de Potsdam marque la séparation de l'Allemagne en quatre zones distinctes, une sous surveillance russe et les autres sous surveillance occidentale (États-Unis, Royaume-Uni, France). La première formera l'Allemagne de l'Est (République démocratique Allemande ou RDA) et les trois autres l'Allemagne de l'Ouest (République fédérale d'Allemagne ou RFA). Ces deux pays resteront séparés jusqu'à la date symbolique de la chute du mur de Berlin en 1989 qui marque la fin de la guerre froide et seront effectivement réunifiés le 3 octobre 1990, jour qui deviendra dès lors le jour de la fête nationale Allemande.
Durant l'après-guerre, la RDA, totalement sous le joug soviétique, ne jouera pas de rôle significatif sur la scène internationale, si ce n'est celui d'une vitrine du communisme. Sa sœur RFA sera en revanche, avec la France, l'un des moteurs de la construction européenne. Du traité de l'Élysée à l'avènement de l'euro, on ne peut oublier le rôle majeur de la RFA.
Dans les années 70 et 80, la RFA a été notamment marquée par l'émergence des mouvements d'extrême-gauche : Fraction armée rouge, mouvement autonome, mouvements des squatters, mouvement antinucléaire, mouvements pacifistes ou anti-impérialistes. En 1980, une partie de l'extrême-gauche allemande a rompu avec la violence politique pour fonder le parti des Grünen (Verts) et s'engager dans une voie électoraliste. Après la réunification, l'Allemagne a dû faire face dans les années 90 à un retour de l'extrême-droite.
Depuis 1998, le gouvernement Allemand est dirigé par Gerhard Schröder, du SPD (Parti social-démocrate). Les Grünen participent au gouvernement.


Logo de la date de modification 06/06/2021 Logo du nombre de vues 1 318 vues

Bookmark and Share


Ce peuple/homme utilise l'écriture suivante :
  Latin

Ce peuple/homme utilise la langue suivante :
  Allemand


Cet élément est cité dans les 24 articles suivants :

Les Ecritures : Écriture Perse antique : Généralités

Les Langues : Allemand (Langue), Langue Swahili

Les Hommes/Peuples : Childéric Ier, Fournier Pierre Simon, Gutenberg, Johannes, Le peuple Albanais, Le peuple Athénien, Le peuple Balkar, Le peuple Bulgare, Le peuple Chol, Le peuple Herero, Le peuple Ovambo, Le peuple Tutsi, Leibniz, Gottfried Wilhelm, Njoya, Ibrahim, Ottmar Mergenthaler, Peuple Américain

L'Imprimerie : Gutenberg, Les blanches : Les caractéristiques d'un blanchet

L'Informatique : Enigma

Le Glossaire : Agglutinante (langue), Loi de Grimm, Loi de Verner


Cliquez ici pour envoyer un messageVous en savez plus !
Si vous avez d'autres informations, des corrections à apporter à cette page, n'hésitez pas !
Cliquez ici, et envoyez moi vos informations.

La page Facebook du site :
Page FaceBook du site De l'Aleph à l'@

La page Twitter du site :
Suivre le site De l'Aleph à l'@ sur Twitter

CSS Valide !