De l'Aleph à l'@ > Les Familles de langues > Groupe > Austro-Asiatique

Langues Austro-asiatiques

Importante famille de langues qui regroupe le Munda, parlé par plusieurs millions de personnes dans l'Inde orientale, le Nicobarais, avec quelques milliers de locuteurs dans les îles Nicobar, et le Môn-Khmer, lui-même divisé en douze branches comprenant une centaine de langues parlées par environ 35 à 45 millions de personnes en Asie du Sud-Est. Peu de ces langues présentent des documents écrits. Parmi les langues Môn-Khmer, on trouve le Khmer, langue nationale du Cambodge, le Môn, qui lui est étroitement lié et qui est parlé dans certaines parties de la Birmanie et de la Thaïlande, et le Vietnamien.

Les langues Munda sont polysyllabiques et diffèrent des autres langues Austro-asiatiques par la formation des mots et la structure des phrases.
Dans le groupe Môn-Khmer, le Khmer et le Môn ont emprunt de nombreux mots aux langues indiennes telles que le Sanskrit et le Pâli.
Dans la branche Viet-Muong, le Vietnamien a été considérablement influencé par le Chinois. Il est monosyllabique et possède un système de tons complexe, comme les autres langues Viet-Muong. Certaines langues Môn-Khmer ont des systèmes de tons simples. Des oppositions portant sur le mode de phonation des voyelles (ordinaires, murmurées ou grinçantes) sont assez courantes. Les systèmes phonétiques des langues Austro-asiatiques sont inhabituels dans la mesure où ils contiennent un grand nombre de sons vocaliques, souvent jusqu'à trente-cinq. On ne trouve pas de suffixe dans les langues Môn-Khmer, mais les préfixes et les infixes sont courants. Dans les phrases, il peut y avoir des particules finales pour indiquer l'attitude du locuteur, et des modificateurs dit expressifs traduisent des images de couleurs, de sons et de sensations. Certaines langues n'ont pas d'occlusives sonores telles que g, d et b. Certains mots peuvent se terminer par des consonnes palatalisées comme ñ. On trouve encore d'autres sons particuliers produits par aspiration de l'air.
Le Môn et le Khmer sont transcrits avec des alphabets dérivés du Nagari et modifiés pour convenir à leur phonologie complexe. Le Vietnamien a été écrit pendant des siècles avec des caractères Chinois modifiés. En 1910 cependant, fut adopté officiellement un système qui utilise l'alphabet Latin augmenté de quelques signes. Inventé en 1650, c'était le plus ancien système de transcription des tons, indiqués par des accents. La plupart des autres langues Austro-Asiatiques sont transcrites depuis moins d'un siècle et en général, le taux d'alphabétisation reste assez bas.


Logo de la date de modification 06/06/2021 Logo du nombre de vues 633 vues

Bookmark and Share


Cet élément est cité dans les 7 articles suivants :

Les Langues : Langue Japonaise : Généralités, Langue Khmer : Généralités, Langue Santâlî : Généralités, Les langues

Les Hommes/Peuples : Le peuple Bulang, Le peuple De'ang, Le peuple Wa


Cliquez ici pour envoyer un messageVous en savez plus !
Si vous avez d'autres informations, des corrections à apporter à cette page, n'hésitez pas !
Cliquez ici, et envoyez moi vos informations.

La page Facebook du site :
Page FaceBook du site De l'Aleph à l'@

La page Twitter du site :
Suivre le site De l'Aleph à l'@ sur Twitter

CSS Valide !