De l'Aleph à l'@ > Les Langues > Agglutinante > Ido

Langue Ido : Généralités

L'Ido est une langue construite issue de l'Espéranto (Ido signifie «fils/fille, descendant» en Espéranto).
Quand l'Ido est apparu au début du XXème siècle, il était le résultat de plusieurs décennies de travail sur les langues artificielles. Pour cette raison, ses inventeurs n'ont pas tout le mérite de leur succès ; Ils doivent beaucoup à leurs prédécesseurs dans ce domaine : Pascal, Descartes, G. W. Leibniz, mais surtout le père Johann Martin Schleyer, l'inventeur du Volapük, et le Dr Lejzer Ludwik Zamenhof, père de l'Espéranto.
L'événement décisif dans l'histoire de l'Ido fut la Délégation. Elle se réunit pour la première fois en 1900, et un comité fut fondé en 1907. Ce comité comprenait d'éminents linguistes, des scientifiques et des philosophes, et ils parvinrent rapidement à la conclusion qu'il n'existait alors que deux projets de langue internationale dignes d'intérêt. Le premier était l'Espéranto, inchangé depuis son apparition en 1887 ; le second était une langue appelée Idiom Neutral, qui avait été développée par l'ancienne Académie du Volapük. La Délégation décida finalement de choisir l'Espéranto, mais en appliquant des réformes définies par le projet «Ido», qui n'était alors connu que par le pseudonyme de l'auteur anonyme d'un nouveau projet, qui résumait les projets précédant la Délégation. Cette réforme prenait également en compte les progrès linguistiques effectués par l'Idiom Neutral.
Et c'est ainsi que naquit l'Ido. Le philosophe Français Louis Couturat et ses collègues, dont l'inventeur Louis de Beaufront, travaillèrent à la perfection du système. Ils perdirent malheureusement dans ce projet le soutien des espérantistes, qui restèrent dévoués au «Fundamento» de Zamenhof, qui fixait à jamais les règles de bases de leur langue. La nouvelle langue Ido émergea rapidement comme une intéressante réalisation basée sur l'Espéranto. Certains traits de l'Espéranto, jugés gênants par les partisans de la nouvelle langue, avaient été éliminés : le j du pluriel (critiqué comme «lourd», «peu naturel» et utilisé dans aucune autre langue, bien qu'il y ait une ressemblance avec le Grec ancien) ; l'accord de l'adjectif avec le nom en cas et en nombre ; les terminaisons obligatoires pour l'accusatif ; et les lettres accentuées difficiles à imprimer. Couturat révisa en outre intégralement le système de dérivation de l'Espéranto, pour produire un système plus précis, car chaque affixe avait une signification définie qui ne pouvait pas être «déformée», et le principe global d'ajout d'affixes aux mots était totalement réversible. Pour ses partisans, cela signifiait que l'Ido était plus simple, plus précis et plus puissant que l'Espéranto. C'est pourtant l'Espéranto et non l'Ido qui compte le plus d'adeptes à l'heure actuelle.


Exemple
Traduction

Everyone is entitled to all the rights and freedoms set forth in this Declaration, without distinction of any kind, such as race, colour, sex, language, religion, political or other opinion, national or social origin, property, birth or other status. Furthermore, no distinction shall be made on the basis of the political, jurisdictional or international status of the country or territory to which a person belongs, whether it be independent, trust, non-self-governing or under any other limitation of sovereignty.


Logo de la date de modification 03/06/2021 Logo du nombre de vues 2 070 vues

Bookmark and Share


Cette langue est transcrite avec l'écriture suivante :
Les Ecritures : Latin


Cliquez ici pour envoyer un messageVous en savez plus !
Si vous avez d'autres informations, des corrections à apporter à cette page, n'hésitez pas !
Cliquez ici, et envoyez moi vos informations.

La page Facebook du site :
Page FaceBook du site De l'Aleph à l'@

La page Twitter du site :
Suivre le site De l'Aleph à l'@ sur Twitter

CSS Valide !