De l'Aleph à l'@ > Les Langues > Agglutinante > Ourdou

Langue Ourdou : Généralités

L'Ourdou tire son nom du mot Turc ordu qui signifie armée, camp militaire. Ce nom a donné horde en Français. Langue de la cour et de l'armée impériale mongole, l'Ourdou s'est développé en grande partie dans le sillage des invasions musulmanes en Inde.
L'Ourdou est la langue nationale du Pakistan et l'une des quatorze langues de l'État indien. Le nombre de locuteurs, difficilement estimable en raison de l'interpénétration avec l'Hindi, peut être évalué à plus de cent millions.

Différences linguistiques entre Ourdou et l'Hindi :
La partition des Indes britanniques, survenue en 1947, a contribué à faire de l'Hindi et de l'Ourdou deux langues séparées, alors qu'elles ne l'étaient auparavant que par la graphie – l'Hindi utilisant l'écriture Devanagari et l'Ourdou l'écriture Ourdou – et le vocabulaire spécialisé. Les différences entre les langues ne sont pas d'ordre syntaxique ou morphologique mais bien plutôt d'ordre culturel. Elles reflètent des divergences religieuses et politiques, dans la mesure où l'Ourdou est associé à l'origine à l'Islam et le Hindi à l'Hindouisme.
Depuis la partition, les différences ont tendance à s'accuser, surtout au niveau de la création néologique. L'Hindi tend de plus en plus à avoir recours au sanscrit pour former de nouveaux mots. D'un autre côté, l'Ourdou aurait tendance à se purifier et emprunte largement au Persan. Ce fond Persan, lui-même largement bardé d'emprunts à l'Arabe, est resté très longtemps productif en Hindoustani sous la domination Mongole et Britannique. Aujourd'hui encore, il existe toute une kyrielle de doublets en Hindi, un mot sera d'origine Sanskrit et l'autre d'origine Arabo-Persane. En général, le Hindi utilisera le terme Sanskrit quand le registre de langue s'élève.
Pour prendre un exemple concret, le livre se dit soit kitâb (origine Arabe), soit poustak (origine Sanskrit). Le premier est beaucoup plus courant, mais on parlera toujours de la bibliothèque en disant poustakâlaï.


Exemple
Traduction

Cairo (Reuters) - A court in Cairo today rejected the petition filed by an Islamic fundamentalist lawyer who had asked the court that the irrepressible standard bearer of the women's movement, Nawal Saadawi, be divorced from her Muslim husband as she had abandoned Islamic beliefs. The court said that an individual cannot petition to dissolve someone else's marriage. The court added that such a petition could only be filed by a government prosecutor. The lawyer, Nabeel Wahsh, asserted that 70-year old Saadawi has said that Haj is something from before Islam and that she wants gender equality in the laws of inheritance. Saadawi's lawyer had said in the court during its proceedings that the newspapers had quoted his client out of context.


Logo de la date de modification 31/05/2021 Logo du nombre de vues 2 275 vues

Bookmark and Share


Cette langue est transcrite avec les 2 écritures suivantes :
Les Ecritures : Arabe, Ourdou


Cet élément est cité dans les 5 articles suivants :

Les Ecritures : L'écriture Ourdou : Généralités

Les Langues : Langue Burushaski : Généralités, Langue Pendjabi : Généralités

Les Familles de langues : Langues Indo-Aryennes

Les Hommes/Peuples : Le peuple Pachtoune


Cliquez ici pour envoyer un messageVous en savez plus !
Si vous avez d'autres informations, des corrections à apporter à cette page, n'hésitez pas !
Cliquez ici, et envoyez moi vos informations.

La page Facebook du site :
Page FaceBook du site De l'Aleph à l'@

La page Twitter du site :
Suivre le site De l'Aleph à l'@ sur Twitter

CSS Valide !