De l'Aleph à l'@ > Les Hommes/Peuples > Dynastie > Fatimide

La dynastie Fatimide

dynastie chiite qui a régné en Afrique du Nord (909-1048) et en Égypte (969-1171).
Issus de la secte chiite des Ismaéliens — pour laquelle le calife doit être choisi parmi les descendants du prophète Ali —, les Fatimides considèrent les Abbassides sunnites comme des usurpateurs de l'islam.

Les descendants de Fatima :
En décembre 909, après que son fidèle lieutenant, l'Ismaélien Abu Abd Allah al-Husayn al-Shi'i, s'est emparé de la capitale Aghlabide sunnite (Raqqada), le «mahdi» Ubayd Allah, prétendant descendre de Fatima — fille de Mahomet et épouse d'Ali, d'où le nom de la dynastie —, se proclame imam et calife de Tunisie.
Installés dans leur nouvelle capitale al-Mahdiyya, les premiers califes fatimides mènent une politique extérieure belliqueuse, néanmoins freinée dans la conquête du Maghreb par les Omeyades d'al-Andalus au milieu du Xème siècle. Sous le règne du deuxième calife, Abu al-Qasim, les Fatimides mettent un terme au soulèvement des Kharidjites sunnites (943-947), après la mise à mort de leur chef Abu Yazid ; puis le troisième calife, al-Mansur, s'empare de la Sicile (948) et transfère la capitale Fatimide à Kairouan.

Les Fatimides d'Égypte :
Profitant d'une crise économique, l'armée du quatrième calife al-Mu'izz, commandée par le général en chef Jawhar, s'empare de l'Égypte en 969. Al-Mu'izz délaisse alors l'administration de l'Ifriqiya (Tunisie et provinces adjacentes) à ses vassaux, les Zirides berbères, et fonde sa nouvelle capitale à al-Qahira (Le Caire). Installée en Égypte, la dynastie Fatimide connaît alors son apogée, fondée sur une solide administration, sur une économie florissante et, en tant que plaque tournante entre l'Orient et l'Occident, sur de nombreux échanges commerciaux. Le califat Égyptien des Fatimides est également marqué par une grande richesse artistique et culturelle dont témoignent l'édification au Caire de la mosquée et de l'université al-Azhar et la construction de la «Maison du Savoir». De fait, malgré le contrôle d'une partie de la Syrie et de l'Arabie (La Mecque, Médine), la zone d'influence Fatimide ne dépasse guère les frontières de l'Égypte.
Alors que les Fatimides, musulmans chiites, développent une politique de tolérance religieuse, le sixième calife, al-Hakim bi-Amr Allah, se rend célèbre par sa politique de persécution systématique des juifs et des chrétiens et, notamment, par la destruction du Saint-Sépulcre de Jérusalem (1009).

Le déclin du califat Fatimide :
À partir des années 1040, des revers en politique extérieure conjugués à des famines répétées multiplient les mécontentements : au Maghreb, les Zirides de Tunisie s'émancipent de la suzeraineté Fatimide en 1048 ; en Sicile, les Normands s'emparent de Palerme (1072) que la dynastie ne réussit pas à reprendre ; en Orient, les Seldjoukides prennent la Syrie et Jérusalem (1070). Les Fatimides et leurs vizirs ne peuvent juguler leur déclin et, en 1073, le calife demande pour la première fois l'aide militaire des troupes de Syrie.
Au début du siècle suivant, plusieurs schismes au sein du chiisme Fatimide ébranlent de nouveau le régime : émergence de la secte des Assassins ; scission des Yéménites ismaéliens ; enfin, en septembre 1171, prise de pouvoir par l'officier Syrien Saladin, qui se proclame sultan d'Égypte et détrône ainsi le dernier calife Fatimide, al-Adid.


Logo de la date de modification 06/06/2021 Logo du nombre de vues 1 743 vues

Bookmark and Share


Cet élément est cité dans les 10 articles suivants :

Les Hommes/Peuples : La dynastie Abbasside, La dynastie Aghlabide, La dynastie Buyid, La dynastie Hammadide, La dynastie Idrisside, La dynastie Rostémide, La dynastie Ziride, Le calife Abd al-Rahman III, Le peuple Hilalien, Peuple Arabe


Cliquez ici pour envoyer un messageVous en savez plus !
Si vous avez d'autres informations, des corrections à apporter à cette page, n'hésitez pas !
Cliquez ici, et envoyez moi vos informations.

La page Facebook du site :
Page FaceBook du site De l'Aleph à l'@

La page Twitter du site :
Suivre le site De l'Aleph à l'@ sur Twitter

CSS Valide !