De l'Aleph à l'@ > Les Hommes/Peuples > Peuple > Maurya

Le peuple Maurya

Dynastie impériale qui régna en Inde de 321 avant JC à 185 avant JC environ, la seule à avoir réuni la quasi-totalité du sous-continent sous son autorité. Elle se développa à partir du royaume de Magadha, dont Chandragupta, fondateur de la dynastie, s'empara en 321 avant JC, après avoir renversé la dynastie Nanda, sur le déclin. Ce souverain étendit son pouvoir à presque toute l'Inde du Nord et du Centre, ainsi que sur l'Afghanistan et l'Hindu Kush. Chandragupta entra en conflit avec Séleucos Ier, fondateur de la dynastie des Séleucides qui désirait reconstituer l'empire d'Alexandre le Grand. Les armées indiennes repoussèrent ses troupes en 305 avant JC. Les deux ennemis finirent par conclure une alliance, scellée par un mariage. La présence des Séleucides se traduisit par la pénétration de l'influence Grecque dans la culture Maurya. Chandragupta aurait abdiqué en faveur de son fils Bindusara vers 298 avant JC, afin de conforter la dynastie. Suivant les préceptes ascétiques du jaïnisme, il aurait jeûné jusqu'à la mort.
On attribue à Kautilya (ou Chanakya), un brahmane qui fut le conseiller de Chandragupta, le célèbre Arthasastra (en Sanskrit, «Enseignement du profit»). Ce recueil politique, parfois comparé à l'œuvre de Nicolas Machiavel, est l'une des principales sources sur la période. Le roi, monarque absolu, régnait depuis sa capitale Pataliputra (aujourd'hui, Patna), à la tête d'une bureaucratie pyramidale très développée, et entretenait une importante armée. L'Inde Maurya était découpée en provinces dirigées par des gouverneurs et des princes impériaux. La légitimité royale reposait sur la préservation du dharma social. L'État levait des taxes sur la terre, les produits et le commerce, et installait des fermiers sur les terres en friche. Les routes furent améliorées, ce qui permit l'accès à des régions isolées. La société Maurya était divisée en castes similaires à celles de l'Inde moderne. Ainsi, les conseillers et magistrats étaient recrutés au sein de groupes de population. La plupart des esclaves étaient des esclaves de maison.
Bindusara étendit le pouvoir des Maurya au sud, mais laissa en place les États Tamouls amis. Son fils Ashoka, qui lui succéda en 273 avant JC, débuta son règne de manière tout aussi belliqueuse. Aux alentours de 260, une campagne sanglante contre l'État de Kalinga, à l'est, le poussa à se convertir au bouddhisme. Ashoka, qui représente l'archétype du monarque bouddhiste éclairé, fit construire d'importants ouvrages publics. Dans tout l'empire, il fit ériger des piliers de pierre portant des édits et des préceptes bouddhiques. Il envoya des missionnaires et des représentants au Sri Lanka, en Syrie, en Macédoine, en Égypte et au Népal. Le bouddhisme favorisa l'unité de l'empire. Il mettait en avant le bien-être des sujets et la cohésion sociale, et les 50 millions d'habitants que comptait l'Inde Maurya vécurent en effet une période de grande prospérité.
Après la mort d'Ashoka, en 232 avant JC, l'Empire Maurya se désagrégea peu à peu, pour des raisons mal connues. Les luttes qui opposèrent ses héritiers, la sécession des princes du Sud et les invasions subies précipitèrent la chute de l'empire, qui se réduisit à la vallée du Gange. Le dernier souverain de la dynastie Maurya, Brhadratha, mourut au cours d'une révolution de palais, en 185 avant JC.


Logo de la date de modification 25/05/2021 Logo du nombre de vues 1 301 vues

Bookmark and Share


Ce peuple/homme utilise l'écriture suivante :
  Maurya


Cet élément est cité dans les 3 articles suivants :

Les Hommes/Peuples : L'empereur Ashoka, L'empereur Bindusâra, Le roi Chandragupta Maurya


Cliquez ici pour envoyer un messageVous en savez plus !
Si vous avez d'autres informations, des corrections à apporter à cette page, n'hésitez pas !
Cliquez ici, et envoyez moi vos informations.

La page Facebook du site :
Page FaceBook du site De l'Aleph à l'@

La page Twitter du site :
Suivre le site De l'Aleph à l'@ sur Twitter

CSS Valide !