De l'Aleph à l'@ > Les Hommes/Peuples > Homme/Femme > Mehmet II le conquérant

Mehmet II le conquérant

(Mehmet II Fatih) est fils de Murat II. Selon la source il serait né le 29 mars 1432 à Edirne de Huma Hatun ou le 1er avril 1430 à Edirne de Hatice Alime (ou Halime) Sultane, ou en 1429 de Milizza, fille du despote Serbe Vaccovichio.
C'est la prise de Constantinople en 1453 qui lui valu son surnom de Victorieux. Il régna à deux périodes (1444-1446) puis (1451-1481) dans l'intervalle c'est son père Murat II qui reprit le pouvoir. C'était une homme vigoureux, et un chef militaire. Il était curieux de littérature et de beaux arts, de philosophie et de sciences, d'astronomie en particulier. Il fit venir à Istanbul des artistes Italiens, Gentile Bellini fit de lui un portrait célèbre. Il avait appris plusieurs langues dont le Latin et le Grec.

Il est mort le 3 mai 1481 à Gebze. Son fils Bayazid lui succéda.
Il eut sept épouses, une fille et quatre fils : Mustafa, Bayezid, Cem (ou Jem) et Korkut.

En conquérant l'émirat de Karaman en mai et juin 1451 et en renouvelant les traités de paix avec Venise en septembre et avec la Hongrie en novembre de la même année, Mehmet montrait ses qualités de stratège comme militaire et comme diplomate.

Dès le début de son règne, Mehmet II se concentra sur le projet de faire de Constantinople la capitale de l'empire. Il avait conscience que posséder Constantinople serait une source de richesses et qu'ainsi il aurait le contrôle du commercer vers la Mer Noire. Lorsqu'il fit part de son projet, la majorité du divan et en particulier le Grand vizir, critiqua le Sultan parce qu'il surestimait ses possibilités.
Deux des meilleurs ingénieurs de l'époque fabriquèrent de nouveaux canons qui allaient jouer un rôle important dans la prise de la ville. En 1452, Mehmet fit construire sur la rive européenne une forteresse en face celle que Bayezid Ier avait construite sur la rive asiatique. Ce château fut appelée forteresse de Roumélie (Rumanolu Hisari) tandis que celle de Bayezid Ier s'appelait forteresse d'Anatolie (Anadolu Hisari). Au cours de ces préparatifs il renouvela les traités de paix signés avec la Serbie et la Valachie et signa un nouveau traité de paix avec la Hongrie.
De son côté l'Empire Byzantin se préparait en accumulant des réserves de nourriture pour un long siège. L'Empereur Constantin XI Paléologue fut inquiet en apprenant la construction de la forteresse de Roumélie à proximité de la ville. Il voulut demander son aide au pape. Ce dernier mit comme condition à cette aide l'unification des deux églises catholique et orthodoxe. Mais les rivalités entre les deux églises amenèrent l'Empereur à quitter tout espoir de croisade pour lui venir en aide. Une fois les préparatifs terminés, Mehmet envoya un message à l'Empereur Byzantin l'invitant à se rendre. L'Empereur Constantin rejeta cet ultimatum. En avril 1453, Mehmet assiégea la ville détruisant tout aux environs et enfermant la population dans ses murs.
Le 19 avril, deux tours sur roues furent construites pour pouvoir franchir les murs de la ville. La bataille devint sanglante et Mehmet se rendit compte que tant que sa marine n'entrait pas en jeu, la ville pourrait continuer à être soutenue par les navires Vénitiens et Génois. Il fallait trouver un moyen de pénétrer dans la Corne d'Or mais celle-ci était bien défendue à son entrée par un système de chaînes. Il imagina alors de tirer les bateaux à terre sur la rive européenne et de las faire entrer par l'extrémité de la Corne d'Or (22 avril 1453). La marine Ottomane se trouva ainsi au milieu de la ville et elle put bombarder ses murs depuis l'intérieur. Le 29 mai, l'attaque finale fut lancée par Hasan de Ulubad, l'Empereur Constantin dut se rendre et la ville fut prise. Un empire vieux de 1125 ans s'était écroulé.
Constantinople devint Istanbul et la capitale de l'Empire Ottoman. Son premier décret après la prise de Byzance fut de rendre à tous les survivants la liberté de foi et de commerce. Il transforma Sainte Sophie en mosquée et en 1562, il fit construire le palais de Topkapi.

Mehmet allait maintenant accomplir une série de conquêtes sur le continent européen. Après la prise de Constantinople Mehmet alla en Morée pour y conquérir le dernier petit royaume chrétien indépendant. En 1456, il mit le siège devant Belgrade. Le 13 août, les janissaires entrèrent dans la ville mais ils tombèrent dans une embuscade montée par Jean Hunyadi. Mehmet ne parvint jamais à prendre Belgrade.
En 1460, Mehmet entre dans Athènes où régnaient deux frères de l'ex-empereur Constantin.

En 1461, Mehmet entrait en Anatolie. Il batit le bey de Candaroglu à Sinop. Il a pris l'Arménie contrôlée jusque là par Uzun Hasan et l'Empire de Trébizonde en août 1461.
En 1464, Ibrahim le bey de Karaman est mort, et sa succession fut disputée. Deux frères s'opposaient. L'un, Ishak avait obtenu le soutien de Uzun Hasan sultan des Akkoyunlu (clan des Moutons Blancs), l'autre, Pir Ahmed reçut le soutien de Mehmet. Pir Ahmed commis l'erreur de chercher un arrangement avec les Vénitiens, Mehmet considéra que c'était une trahison. Il partit en campagne et conquis Konya et Karaman. Pir Ahmed se réfugia chez les Akkoyunlu. L'armée Ottomane et l'armée des Akkoyunlu s'affrontèrent près de Oktukbeli le 11 août 1473. L'armée Ottomane, la mieux équipée de l'époque écrasa ses adversaires. Le sultanat des Akkoyunlu disparut.

L'objectif de Mehmet était alors de contrôler la Mer Noire et d'arrêter la suprématie Vénitienne et Génoise sur la région. En 1475, Mehmet conquit les colonies Génoises de Crimée, installant l'État Ottoman au nord de la Mer Noire et faisant de la Mer Noire un lac Turc. Cela lui donna le contrôle du trafic d'esclaves et de la route de la soie. Ayant pris le contrôle des routes commerciales, Mehmet fit construire de nouveaux docks et une flotte pour pouvoir concurrencer Venise et Gênes dans le commerce maritime.

En 1477, il se dirige sur la côte Est de l'Adriatique pour y prendre quelques îles aux Vénitiens et obtenir un traité de paix avec Venise en 1480. Un de ses vizirs prit pied en Italie et conquit Otrante (Otranto).
Mehmet est mort en 1481 peut être empoisonné à l'instigation du pape Sixte IV.


Logo de la date de modification 06/06/2021 Logo du nombre de vues 1 936 vues

Bookmark and Share


Cet élément est cité dans les 5 articles suivants :

Les Hommes/Peuples : Bayazid II le juste, Le peuple Athénien, Le peuple Byzantin, Le peuple Ottoman, Murat II


Cliquez ici pour envoyer un messageVous en savez plus !
Si vous avez d'autres informations, des corrections à apporter à cette page, n'hésitez pas !
Cliquez ici, et envoyez moi vos informations.

La page Facebook du site :
Page FaceBook du site De l'Aleph à l'@

La page Twitter du site :
Suivre le site De l'Aleph à l'@ sur Twitter

CSS Valide !