De l'Aleph à l'@ > Les Hommes/Peuples > Homme/Femme > Red Cloud

Red Cloud

(1822-1909) Chef Oglala Teton (tribu du peuple Sioux Dakota) né sur le territoire du Nebraska, Mahpiua Luta (appelé Red Cloud) s'impose par son caractère et par sa bravoure comme chef de bande et étend son influence sur d'autres groupes de guerriers Oglala. Jugeant indispensable de protéger les territoires de chasse, il organise en 1865 une coalition de Sioux, d'Arapahos et de Cheyennes : par une guerre d'escarmouches menée contre les convois de ravitaillement, il isole les forts et exige leur abandon ; il s'attaque également au «Bozerman Trail», route tracée par Joe Bozerman et permettant aux convois de colons blancs de passer du Wyoming au Montana et en Oregon pour gagner la côte pacifique et de nouvelles terres ; le territoire Sioux comprenait précisément la Powder River Road qu'empruntaient les convois. Ayant intercepté les troupes assignées à l'aménagement de cette voie de passage, il les retient plusieurs semaines, contraint Washington à négocier, en avril 1866, un traité interdisant tout convoi et, les termes du traité ne le satisfaisant pas (il demandait aussi le démantèlement des forts), refuse de signer. En août, les États-Unis cèdent ; c'est la seule fois où Washington signera un traité à son désavantage ; trois forts d'importance stratégique décisive sont incendiés, comme le stipule le traité de Fort Laramie. En 1869-1870, Red Cloud est l'un des chefs Sioux qui viennent à Washington présenter leurs doléances et obtenir confirmation du bon vouloir Américain ; à son retour, il préconise aux Indiens la paix et s'établit dans la Red Cloud Agency (Nebraska) ; son propre fils et d'autres jeunes guerriers refusent, toutefois, d'enterrer la hache de guerre et poursuivent la lutte. L'arrivée, en 1874, d'émissaires du gouvernement demandant aux Sioux de renoncer à leurs lieux de chasse leur donne raison ; Red Cloud lui-même commence par repousser net une telle proposition, puis, s'entendant dire que «de toute manière on leur en retirerait bientôt le droit», accepte, contre paiement immédiat de l'indemnisation proposée en fusils et en chevaux et réaffirme les droits des Sioux sur le nord du Nebraska ; d'autres chefs Sioux, tel Sitting Bull, refusent alors de se laisser contrôler et «ne sont plus considérés comme wards, c'est-à-dire pupilles du gouvernement». En 1877-1878, la bande de Red Cloud quitte sa réserve pour s'établir avec l'aide du gouvernement à la jonction du Yellow Medicine River et du Missouri, à Pine Ridge Agency ; avec la bande de Spotted Tail (autre chef), également parquée dans cette réserve, ils attendent des mois, mourant presque de faim. Lorsque enfin, en mai 1879, l'envoyé du gouvernement Américain se présente à eux, ces chefs, parlant au nom des quatre mille hommes qu'ils ont derrière eux et qui semblent fort déterminés, imposent le retour sans délai vers leur territoire initial. Devenu chrétien quelques années avant sa mort, Red Cloud devait prendre le prénom de John.


Logo de la date de modification 04/06/2021 Logo du nombre de vues 442 vues Amérindien

Bookmark and Share


Ce peuple/homme utilise l'écriture suivante :
  Riggs

Ce peuple/homme utilise la langue suivante :
  Dakota


Cet élément est cité dans l'article suivant :

Les Hommes/Peuples : Le peuple Sioux


Cliquez ici pour envoyer un messageVous en savez plus !
Si vous avez d'autres informations, des corrections à apporter à cette page, n'hésitez pas !
Cliquez ici, et envoyez moi vos informations.

La page Facebook du site :
Page FaceBook du site De l'Aleph à l'@

La page Twitter du site :
Suivre le site De l'Aleph à l'@ sur Twitter

CSS Valide !