De l'Aleph à l'@ > Les Hommes/Peuples > Roi/Reine > Tukulti-Ninurta Ier

Tukulti-Ninurta Ier

Roi d'Assyrie (-1243 - 1207). Il fut le premier à porter ce nom. Il échut à Tukulti-Ninurta Ier une Assyrie redevenue conquérante et agressive avec les règnes d'Adad-nârâri Ier et de son père, Salmanazar Ier. Comme nombre de rois Assyriens, il dut faire face, dès sa montée sur le trône, à des révoltes et des coalitions de rois tributaires ou frontaliers. Il commença par porter ses armes dans la région du Zagros et vers le nord, où il utilisa une politique de terreur contre tout révolté afin d'étouffer la moindre velléité de rébellion. Ainsi entassa-t-il les cadavres des ennemis aux portes des villes. Dans la région du haut Tigre, il brisa des coalitions, ravagea les régions au sud du lac de Van. En passant, il massacra quelques sujets du roi des Hittites, ce qui provoqua les protestations de Tudhaliya IV sans que cela ait une quelconque importance, ne serait-ce que parce que l'Assyrien se défendit en niant les faits. En 1232, le roi Kassite Kashtiliash IV eut le tort de chercher à envahir les territoires du sud de l'Assyrie, dans la région d'Arrapha. La réplique fut fulgurante : Tukulti-Ninurta défit les Babyloniens, prît et mit à sac leur capitale, Dûr Kurigalzu, dont les murs furent rasés. Kashtiliash capturé, fut déporté en Assyrie avec une partie de la population ; c'est cet épisode des campagnes de Tukulti-Ninurta qui va faire l'objet d'un poème épique en médio-assyrien, considéré, malgré son état fragmentaire, comme une belle oeuvre poétique. Le vaillant Tukulti-Ninurta se dresse face au perfide Kassite : «Contre le violeur de serment, Kashtiliash, les dieux du ciel et des Enfers sont remplis de colère. Leur fureur se tourne contre le roi, le pays et le peuple», ce qui justifie le châtiment que l'Assyrien inflige aussi bien au souverain qu'à son peuple et à sa ville. Toute la campagne est ainsi narrée sur un ton épique, pour la plus grande gloire du roi d'Assyrie, auprès duquel se sont naturellement rangés les dieux. Les tributs qu'il prélevait au cours de ces expéditions de pillage, le bois qu'il fit couper dans les forêts du Zagros, lui permirent d'édifier une nouvelle capitale, face à Assur, Kâr-Tukulti-Ninurta. Le vieux roi n'eut pas le loisir de profiter de sa résidence à peine achevée. Il fut assassiné dans son palais par son fils.


Logo de la date de modification 04/06/2021 Logo du nombre de vues 2 093 vues

Bookmark and Share


Ce peuple/homme utilise la langue suivante :
  Assyrien


Cliquez ici pour envoyer un messageVous en savez plus !
Si vous avez d'autres informations, des corrections à apporter à cette page, n'hésitez pas !
Cliquez ici, et envoyez moi vos informations.

La page Facebook du site :
Page FaceBook du site De l'Aleph à l'@

La page Twitter du site :
Suivre le site De l'Aleph à l'@ sur Twitter

CSS Valide !