De l'Aleph à l'@ > Les Hommes/Peuples > Dynastie > Wattasside

La dynastie Wattasside

venaient d'une tribu Berbères Zénètes comme les sultans Mérinides. Ces deux familles étaient apparentées et les Mérinides ont recruté de nombreux vizirs chez les Wattassides. Les vizirs Wattassides prirent peu à peu le pouvoir que le dernier sultan Mérinides perdit complètement en 1465. Il s'en suivit une période de confusion qui dura jusqu'en 1472. Le Maroc se trouva coupé en deux avec au sud une dynastie Arabe émergeante, les Saadiens, et au nord le sultanat Wattasside.
En 1472, les Mérinides venaient de perdre leurs territoires andalous et ils ne conservaient plus que Gibraltar (1340) et les Hispaniques commençaient à occuper les côtes, Ceuta avait été prise par les Portugais (1415). En dépits de leurs rivalités les musulmans et les chrétiens continuaient à avoir de bonnes relations commerciales.
Les Wattassides donneront finalement le pouvoir à une dynastie se réclamant de ses origines Arabes Chérifienne les Saadiens (1554). Cette période d'un siècle, marque un regain de la foi musulmane.

Les vizirs :
- Abû Zakarîyâ Yahyâ :(?-1448), premier régent du dernier sultan Mérinide `Abd al-Haqq (1420).
Une première tentative des Portugais pour prendre Tanger se solde par un échec car Abû Zakarîyâ avait su mobiliser une armée suffisante (1437). Après cette défaite le roi du Portugal s'était engagé à livrer Ceuta et donna en otage son frère. Poussé par le pape, don Duarte préféra sacrifier son frère plutôt que sa place de commerce. L'infant captif à Fès pendant six ans y mourut (1443). L'Église le béatifia en 1470 en le considérant comme un martyr de la foi catholique.
- `Alî ben Yûsuf : Succède à Abû Zakarîyâ en 1448 jusqu'en 1458.
- Yahyâ ben `Alî Zakarîyâ Yahyâ : (?-1459) est le troisième vizir Watasside du sultan Mérinide `Abd al-Haqq (1458).
Abû Zakarîyâ tenta de détourner à son profit le nationalisme religieux en prenant la tête de la lutte contre les Portugais. Il découvrit à Fès le tombeau de Idrîs II, tombeau que l'on croyait jusque-là à Walila avec son père. Cette redécouverte alla de pair avec l'apparition de nombreux prétendant au titre de chérif. Ce qui loin de profiter à Abû Zakarîyâ, profita au contraire aux Idrîsides. Le chef des chérifs se proclama imâm, il s'installa à Fès et y reçut le titre de sultan.
`Abd al-Haqq se retourna contre Zakarîyâ Yahyâ et sa famille (1459). Il les fit massacrer, seuls deux frères survécurent, dont celui qui en 1471 devint le premier sultan Wattasside.

La période d'anarchie : (1459-1472)
Dans ce temps les Portugais s'installent sur la côte atlantique, ils occupent successivement Asilah et Tanger (1471). La lutte s'engage entre les Wattasides et les chérifs. À Marrakech, qui échappait déjà depuis vingt ans au contrôle des Mérinides, on vit émerger un soufi du nom de Al-Jazûlîy celui-ci est soupçonné d'avoir suscité une révolte populaire à Fès au cours de laquelle `Abd al-Haqq fut égorgé comme un animal de sacrifice (1465). Un Arabe Idrîside en profita pour se faire proclamer sultan.

Les sultans Wattassides :
- Abû `Abd Allah ach-Chaykh Muhammad ben Yahyâ : (?-1504) ne règne que sur la région de Fès (1472). Il signe un traité avec les Castillans leur reconnaissant des droits exclusifs sur la côte Africaine. Avec la fin de la Reconquista, les Espagnols sont de plus en plus tentés par la côte sud de la Méditerranée. Il prennent et occupent Melilla (1497).
- Abû `Abd Allah al-Burtuqâlî Muhammad ben Muhammad : (?-1526) succéda à son père (1504). Il ne règne que sur Fès et ses environs, le reste du pays est dirigé par les autorités tribales locales et les Zaouïas.
- Abû al-Hassan Abû Hassûn `Alî ben Muhammad : (?-1554) ne régna pas mais tenta d'aider la dynastie à se restaurer. Frère de al-Burtuqâlî essaya vainement d'appeler de résister aux Saadiens en faisant même appel à l'aide des européens (1526). Il décéda en 1554 après la chute de la dynastie et une dernière tentative pour la restaurer.
- Abû al-`Abbâs Ahmad ben Muhammad : (?-1545) succéda à son père (1526). Plutôt que de livrer bataille aux Portugais et aux Espagnols qui se contentent de comptoirs sur les côtes, les Wattassides s'inquiètent de l'expansionnisme des Sa`adiens de Marrakech. Abû al-`Abbâs Ahmad est contraint de reconnaître la souveraineté des Sa`adiens sur le territoire de Marrakech. Il marcha contre eux mais sous la pression des religieux il dut encore reculer (1437). De leur côté les Saadiens remportaient quelques victoires sur les Hispaniques : reprise d'Agadir et de Safi et d'Azemmour (1541) ce qui renforça leur prestige aux yeux des musulmans.
- Nasir ad-Dîn al-Qâsrî Muhammad ben Ahmad : (?-1547) succéda à son père (1545).
- Abû al-`Abbâs Ahmad ben Muhammad : (?-1549) succéda à son père (1547).
C'est le dernier sultan Wattasside vaincus par les Saadiens. Désormais et jusqu'aujourd'hui ce sont des chérifs qui vont gouverner le Maroc.

Les derniers sursauts :
Prise de Fès par les Saadiens (1550). Appuyé par les Turcs d'Alger, Abû Hassûn, reprend Fès mais cette restauration est éphémère car Abû Hassûn est finalement tué par traîtrise par le Saadien Muhammad ach-Chaykh. Les derniers Wattassides sont massacrés par des pirates alors qu'ils fuyaient le Maroc.


Logo de la date de modification 25/05/2021 Logo du nombre de vues 1 723 vues

Bookmark and Share


Cliquez ici pour envoyer un messageVous en savez plus !
Si vous avez d'autres informations, des corrections à apporter à cette page, n'hésitez pas !
Cliquez ici, et envoyez moi vos informations.

La page Facebook du site :
Page FaceBook du site De l'Aleph à l'@

La page Twitter du site :
Suivre le site De l'Aleph à l'@ sur Twitter

CSS Valide !