De l'Aleph à l'@ > L'Informatique > Avant > Hollerith

Hollerith

En 1889, Hermann Hollerith fait construire la première machine mécanographique, fonctionnant à l'aide de cartes perforées selon un code spécifique. Pour accélérer le traitement des données du recensement Américain de 1890, presque toutes les questions posées par le bureau de recensement pouvaient l'être de façon binaire (oui ou non). Hollerith imagine donc de coder la réponse par un trou (ou non) dans une carte et de détecter la présence ou l'absence de trou à l'aide d'un courant électrique.
La machine d'Hollerith utilise un système électromécanique, déjà beaucoup plus performant. Elle donne très vite naissance à une quantité d'autres machines mécanographiques destinées à des applications de gestion ou scientifiques. Bien qu'ayant ouvert la voie, en près de 50 ans, à l'avènement de l'ordinateur (et des grandes sociétés d'informatique comme IBM ou BULL) en créant un marché potentiel, la machine d'Hollerith porte en elle les causes de sa disparition : ne respectant pas l'architecture de la machine de Babbage, elle ne peut être utilisée pour réaliser un calculateur universel.
Hollerith améliora par la suite son invention en lui apportant quelques fonctionnalités supplémentaires. La compagnie qu'il fonda pour construire ses machines mécanographiques devint une partie de ce que nous connaissons aujourd'hui sous le nom d'IBM (International Business Machines).


Logo de la date de modification 09/05/2021 Logo du nombre de vues 1 844 vues

Bookmark and Share


Cliquez ici pour envoyer un messageVous en savez plus !
Si vous avez d'autres informations, des corrections à apporter à cette page, n'hésitez pas !
Cliquez ici, et envoyez moi vos informations.

La page Facebook du site :
Page FaceBook du site De l'Aleph à l'@

La page Twitter du site :
Suivre le site De l'Aleph à l'@ sur Twitter

CSS Valide !