De l'Aleph à l'@ > L'Informatique > Avant > Machine à additionner DeVinci

Machine à additionner DeVinci

C'est en 1967 que furent retrouvés à la bibliothèque nationale d'Espagne à Madrid deux dessins jusqu'à présent inconnus réalisés par Léonard DeVinci représentant ce que l'on croit être le premier prototype documenté d'un machine à additionner. En effet, la combinaison de ces treize roues dentées tournant avec une vitesse de rapport de 10 pour 1 avec la précédente permet l'addition. Lorsque l'utilisateur tourne la poignée d'un tour, la première roue (inscription) complète une révolution, la suivante (unités) a tourné d'un dixième de tour, affichant ainsi le chiffre un. Parallèlement, lorsque cette roue des unités aura complété une révolution, elle réaffichera le zéro, tandis que la roue suivante (dizaines) aura, quant elle, réalisée un dixième de tour affichant ainsi le chiffre un et la machine affichera 10.
Dr. Roberto Guatelli, un expert dans la construction de répliques fonctionnelles des travaux de De Vinci, a d'ailleurs construit en 1968 une réplique de cette machine a calculer qui fut exposée par IBM dans sa collection De Vinci. Cependant, cette réplique fut source d'une controverse, car plusieurs considéraient que compte tenu de la documentation très limitée, Guatelli allait, en utilisant son imagination et son intuition, bien au-delà du concept de De Vinci avait développé. En effet, beaucoup croyaient que ce n'était probablement qu'une machine permettant d'obtenir de grandes vitesses de rotation. En appliquant une rotation à la première roue, la dernière en fait 1013. Bien que le vote tenu sur la validité de la réplique fut égal, IBM la retira de son exposition.


Logo de la date de modification 04/06/2021 Logo du nombre de vues 2 346 vues

Bookmark and Share


Cliquez ici pour envoyer un messageVous en savez plus !
Si vous avez d'autres informations, des corrections à apporter à cette page, n'hésitez pas !
Cliquez ici, et envoyez moi vos informations.

La page Facebook du site :
Page FaceBook du site De l'Aleph à l'@

La page Twitter du site :
Suivre le site De l'Aleph à l'@ sur Twitter

CSS Valide !