De l'Aleph à l'@ > Les Hommes/Peuples > Empereur > Akbar

L'empereur Akbar

(1542-1605), troisième empereur Moghol de l'Inde (1556-1605), généralement considéré comme le véritable fondateur de l'empire Moghol.
Fils et successeur de l'empereur Humayun, petit-fils de Babur, et donc descendant de Tamerlan, il naquit à Umarkot, dans le Sind (aujourd'hui au Pakistan), et monta sur le trône à 13 ans. Il régna sur le petit royaume du Pendjab légué par son père, sous la tutelle d'un régent, le général Bairam Khan, jusqu'en 1560. Akbar entreprit avec succès de reconquérir les terres du royaume constitué par Babur, tombé dans l'anarchie. En 1560, Akbar, alors âgé de 18 ans, se lança dans la conquête des royaumes Rajput (1561-1568). Réalisant que la coopération des hindous était essentielle dans la construction d'un empire indien stable, il parvint à s'allier les Rajput, les hindous les plus belliqueux, par un mélange astucieux de tolérance, de générosité et de poigne ; il épousa lui-même en 1562 une princesse Rajput, symbolisant ainsi la réconciliation des hindous avec les musulmans. Les princes Rajput bénéficièrent de hauts postes au gouvernement et, en 1583, tous les états Rajput avaient accepté Akbar comme empereur.
S'étant ainsi assuré le soutien des hindous, il étendit son royaume par des conquêtes (dont le Bengale en 1576 et le Cachemire en 1586), qui s'étendait de l'Afghanistan à la baie du Bengale et de l'Himalaya jusqu'au fleuve Godavari. La plus grande réussite d'Akbar fut l'établissement d'un système administratif efficace qui parvint à maintenir l'unité de l'empire et à stimuler le développement économique et commercial. Il concentra le pouvoir des nominations entre ses mains, plaça les fonctionnaires civils et militaires dans une structure unique et paya les services rendus en argent ou en terres. En 1581, il créa une société religieuse syncrétique, la Din-i Ilahi ou religion de la Lumière, tendant à unifier le Coran, la Bible et les croyances hindoues. Bien que cet essai fût un échec, Akbar s'entoura d'érudits de toute religion et, bien que lui-même fût illettré, il fit de sa cour un centre des arts (en particulier celui de la miniature qu'il inaugura), des lettres et des sciences. Son fils lui succéda sous le nom de Jahangir.


Logo de la date de modification 05/06/2021 Logo du nombre de vues 1 120 vues

Bookmark and Share


Cet élément est cité dans les 4 articles suivants :

Les Hommes/Peuples : Babur, L'empereur Humayun, L'empereur Jahangir, Le peuple Moghol


Cliquez ici pour envoyer un messageVous en savez plus !
Si vous avez d'autres informations, des corrections à apporter à cette page, n'hésitez pas !
Cliquez ici, et envoyez moi vos informations.

La page Facebook du site :
Page FaceBook du site De l'Aleph à l'@

La page Twitter du site :
Suivre le site De l'Aleph à l'@ sur Twitter

CSS Valide !