De l'Aleph à l'@ > Les Hommes/Peuples > Empereur > Ashoka

L'empereur Ashoka

(273 avant JC - 232 avant JC)
Appelé aussi Asoka ou Ashokavardhâna, fils de Bindusâra, troisième empereur Maurya. Ashoka a régné sur la majeure partie du sous-continent Indien, de l'actuel Afghanistan jusqu'au Bengale et aussi loin vers le sud que l'actuelle Mysore.
L'accession d'Ashoka au trône semble avoir posé problème car il n'est couronné que quatre ans après celle-ci. Après un début de règne très autoritaire, frappé d'horreur suite à sa conquête sanglante du Kalinga, sur la côte Est de l'Inde - qui correspond aujourd'hui à l'état de l'Orissa - il aide à la diffusion du bouddhisme. Cependant aucune preuve ne peut attester de sa conversion. Il en sera toutefois un fervent propagandiste et enverra des missionnaires aussi loin que l'île de Ceylan, qui sera convertie par sa fille Sanghamita et son fils - ou frère - Mahinda, cités seulement par les chroniques Cinghalaises, mais ignorés des inscriptions Indiennes qui ne mentionnent que trois de ses fils, Tvara, Kunala et Jalauka.
La partie suivante de son règne connaît une politique officielle de non violence, l'ahimsa. Il fait alors construire des hôpitaux pour animaux et rénover les routes principales de l'Inde. Il est probablement le grand propagateur du végétarisme dans le pays.
La source de la plupart de notre connaissance sur Ashoka sont les nombreuses inscriptions qu'il a fait graver sur des piliers et des rochers dans tout son empire, majoritairement en langue Mâgadhî (un prâkrit) dans l'écriture Brâhmî (et parfois en caractères Kharosti), mais aussi en Grec et en Araméen. Outre que ces inscriptions représentent les premières attestations de la notation par écrit d'une langue Indienne et que cette même écriture donnera naissance à tous les semi-syllabaires présents actuellement sur le sol Indien (comme la Devanâgarî), elles ont favorisé la propagation de l'éthique bouddhiste et ont encouragé la non violence et l'adhésion à la doctrine du dharma, le devoir ou comportement juste. On note aussi l'importance donnée à une langue vulgaire et vernaculaire, un prâkrit, au détriment de la langue noble et littéraire, le Sanskrit, montrant là un souci d'être compris par le peuple.
Il agrandit sa capitale Pataliputra - l'actuelle Patna - et y fait construire un palais dans la style Perse. Il convoque aussi le 3ème Concile bouddhique (253 avant JC ou 243 avant JC).
À la suite du règne éclairé d'Ashoka, la réforme de l'empire Maurya est mise à profit par des envahisseurs, et bientôt il entre en déclin et se fragmente en une multitude de principautés. Jusqu'à la colonisation Britannique, environ 2 000 ans plus tard, jamais une aussi grande partie du sous-continent ne sera unie sous un même gouvernement.
Reconnaissant son rôle sans précédent dans l'histoire du pays, l'Inde a fait du chapiteau des colonnes d'Ashoka ou lât, un des symboles de la république Indienne.


Logo de la date de modification 25/05/2021 Logo du nombre de vues 759 vues

Bookmark and Share


Ce peuple/homme utilise les 2 écritures suivantes :
  Brâhmî, Maurya

Ce peuple/homme utilise la langue suivante :
  Mâgadhî


Cet élément est cité dans l'article suivant :

Les Hommes/Peuples : L'empereur Bindusâra


Cliquez ici pour envoyer un messageVous en savez plus !
Si vous avez d'autres informations, des corrections à apporter à cette page, n'hésitez pas !
Cliquez ici, et envoyez moi vos informations.

La page Facebook du site :
Page FaceBook du site De l'Aleph à l'@

La page Twitter du site :
Suivre le site De l'Aleph à l'@ sur Twitter

CSS Valide !