De l'Aleph à l'@ > Les Hommes/Peuples > Empereur > Babur

Babur

(1483-1530), fondateur de la dynastie Moghole en Inde, premier souverain de l'empire Moghol (1526-1530).

Descendant Turc du conquérant Tamerlan (lequel se réclamait de la lignée du Mongol Gengis Khan), Babur — le Tigre en Mongol, mais de son vrai nom Zaher al-Din Muhammad — est âgé de 12 ans quand il succède à son père à la tête du petit royaume de Fergana (aujourd'hui en Ouzbékistan). Après avoir perdu son royaume en 1497, le jeune homme s'attaque à l'Afghanistan et conquiert Kaboul (1504) puis Kandahar (1507). De là, il tente à plusieurs reprises de récupérer Samarkand, la capitale de ses ancêtres Timurides.

Après l'échec de ses tentatives de reconquête de Samarkand, Babur se tourne vers l'Inde, où le sultanat de Delhi se désagrège, et il lance sa première offensive en 1519. En 1526, lors de la cinquième offensive en Inde, il doit faire face aux troupes d'Ibrahim Lodi, le puissant sultan de Delhi depuis 1517. L'affrontement se produit le 21 avril 1526, à la bataille de Panipat au cours de laquelle les quelque 21 000 hommes de Babur écrasent les forces d'Ibrahim Lodi (100 000 hommes et 100 éléphants), qui meurt dans la bataille. Babur poursuit sa route vers Delhi et Agra, avant de se proclamer sultan de Delhi ; ainsi débute l'ère Moghole en Inde.
Dès l'année suivante, son pouvoir est menacé par une coalition Rajpute. Aussi Babur lance-t-il une offensive contre les insoumis qu'il vainc à la bataille de Khanua en mars 1527. À cette date, il est parvenu à maîtriser aussi bien les Afghans de la vallée du Gange que la résistance Rajpute. Contrôlant la quasi-totalité du nord de l'Inde, il établit la capitale de son empire à Agra, où il meurt en décembre 1530 avant d'avoir pu consolider son règne. À sa mort, son fils Humayun lui succède.

Le legs territorial de Babur, base de l'empire des Grands Moghols en Inde, n'en demeure pas moins fragile. Dix ans après la mort de Babur, ces terres sont arrachées à son fils par un général de Babur, Cher Chah ; elles ne sont reconquises qu'à l'avènement de son petit-fils, Akbar, dont le règne symbolise l'apogée de l'empire Moghol.
Guerrier et conquérant n'hésitant à ériger des pyramides de crânes de ses ennemis (à l'instar de son ancêtre Tamerlan), Babur n'en est pas moins connu pour avoir été un homme de compassion, ne permettant pas par exemple à ses troupes de piller ou de blesser des innocents. Homme très cultivé, il est l'auteur de poèmes en Persan et en Turc, sa langue natale. Il a également laissé des Mémoires que son fils a traduits du Turc en Persan.


Logo de la date de modification 25/05/2021 Logo du nombre de vues 1 171 vues

Bookmark and Share


Cet élément est cité dans les 3 articles suivants :

Les Hommes/Peuples : L'empereur Akbar, L'empereur Humayun, Le peuple Moghol


Cliquez ici pour envoyer un messageVous en savez plus !
Si vous avez d'autres informations, des corrections à apporter à cette page, n'hésitez pas !
Cliquez ici, et envoyez moi vos informations.

La page Facebook du site :
Page FaceBook du site De l'Aleph à l'@

La page Twitter du site :
Suivre le site De l'Aleph à l'@ sur Twitter

CSS Valide !