De l'Aleph à l'@ > Les Hommes/Peuples > Peuple > Tartésien

Le peuple Tartésien

Tartessos est le nom donné par les Grecs à la première civilisation dont ils eurent connaissance en Occident. Héritière de la civilisation Andalouse des mégalithes qui s'est développée dans le triangle formé par les villes actuelles de Huelva, Séville et San Fernando sur la côte sud-ouest de la péninsule Ibérique, elle eut pour axe le fleuve Tartessos, appelé Baetis par les Romains et Guadalquivir par les Arabes. Les habitants de Tartessos élaborèrent une langue et une écriture différentes de celles des peuples voisins, et connurent l'influence culturelle des Phéniciens et des Égyptiens par le biais des Phéniciens.

Il n'est pas certain qu'il ait existé une ville de ce nom puisqu'encore actuellement on en ignore l'emplacement, bien que soient parfaitement documentés d'autres sites le long du Guadalquivir, territoire de l'expansion de la civilisation de Tartessos, dont la capitale était probablement Turpa, l'actuel Port de Santa Maria, à l'embouchure du Guadalete ; de la racine tr de Turpa proviendraient toutes les formes du nom Tartessos. Turdetana sera le nom Latin de la province Romaine d'Andalousie. Cette ville et sa civilisation existaient probablement dès avant l'an 1000 avant JC, vivant du commerce, de la métallurgie et de la pêche.
L'arrivée successive des Phéniciens et l'établissement de leur comptoir de Gadir (l'actuelle Cadix), stimulèrent certainement son extension vers l'intérieur et l'intensification de l'exploitation des mines de cuivre et d'argent (Tartessos devint le principal producteur de bronze et d'argent de la Méditerranée) de même que la navigation vers les îles Cariterides (les îles Britanniques ou, plus concrètement, les Sorlingues) d'où ils importaient l'étain nécessaire à la fabrication du bronze, même s'ils l'obtenaient déjà par lavage des sables en contenant.

Les Tartésiens avaient une monarchie et des lois écrites sur des tables de bronze, depuis des temps immémoriaux puisqu'Hérodote parle de 6 000 ans. Habis en fut le roi civilisateur. Fils de Gargoris, fondateur d'une dynastie qui se termine avec Argantoine, du VIIème au VIème siècle, et dont le territoire s'étant tout le long du cours du Guadalquivir, Habis en est le roi-fondateur, ami des Grecs et protecteurs des Phocéens. La légende de ce dernier rappellent celle de Géryon, pasteur de taureaux, mort par la volonté d'Héraclès. Il y figure comme inventeur de l'agriculture, celui qui attela les bœufs à la charrue, et organisa la société en établissant la domination d'une aristocratie.
Au VIème siècle, Tartessos disparaît brusquement de l'Histoire, certainement balayée par Carthage qui lui fit indubitablement payer son alliance avec les Grecs après la bataille d'Alalia. Selon certains, elle fut reconstruite, dans des circonstances assez obscures, sous le nom de Carpia. Les Romains appelèrent toute la baie de Cadix Tartessius Sinus, mais le royaume avait déjà cessé d'exister.
Lorsque le voyageur Pausanias visita la Grèce au IIème siècle, il vit deux chambres dans le sanctuaire d'Olympie, que les gens d'Élis affirmèrent réalisées avec le bronze de Tartessos :
« Ils disent que Tartessos est un fleuve en terre ibérique qui se jette dans la mer par deux bouches et qu'entre ces deux bouches se trouve une ville du même nom. Le fleuve, qui est le plus grand d'Ibérie, et connaît la marée, est appelé plus récemment Baetis, et que d'aucuns pensent que Tartessos fut l'ancien nom de Carpia, une ville des Ibères ».

Les fondations de Tartessos ont été perdues, et sont probablement enfouies sous les sables mouvants qui ont comblé les anciens estuaires entre les dunes près de l'actuelle embouchure, unique, du Guadalquivir. Le delta du fleuve a été graduellement bloqué par une immense langue de sable qui s'étend du Rio Tinto, près de Palos de Moguer jusqu'à la rive opposée à Sanlucar de Barrameda. Le site est maintenant protégé, formant le parc national de Donana.
Certains prétendent que les habitants de Tartessos commerçaient avec ceux de l'Atlantide, et font état d'étranges rapports avec la découverte de la Dame d'Elche.
Le nom de El Carpio survit en un lieu situé dans un méandre du Guadalquivir. Quoiqu'il en soit, ce nom a été associé à son monument le plus caractéristique, une tour mauresque érigée en 1325 par le constructeur de l'Alcazar de Séville.
Dans la Bible, Tartessos est évoquée sous le nom de Tarsis (Tarshish). C'est le seul lieu de la méditerranée occidentale à y être évoqué, et c'est au large de ses côtes que serait situé l'épisode de Jonas et la baleine.
Bien qu'il y ait de nombreux vestiges archéologiques dans le sud de l'Espagne, comme le trésor du Carambol, que l'on considère appartenir à la culture de Tartessos, la ville elle-même n'a jamais été retrouvée.


Logo de la date de modification 04/06/2021 Logo du nombre de vues 2 269 vues

Bookmark and Share


Cliquez ici pour envoyer un messageVous en savez plus !
Si vous avez d'autres informations, des corrections à apporter à cette page, n'hésitez pas !
Cliquez ici, et envoyez moi vos informations.

La page Facebook du site :
Page FaceBook du site De l'Aleph à l'@

La page Twitter du site :
Suivre le site De l'Aleph à l'@ sur Twitter

CSS Valide !