De l'Aleph à l'@ > Le Glossaire > Non-classé > Ligature

Ligature

Voir la traduction de ce mot dans d Une ligature consiste à fusionner deux caractères pour n'en former qu'un seul nouveau qui peut, selon la langue qui s'en sert, compter pour une lettre ou être considéré comme la suite de deux lettres existant. Le procédé permet, avec l'utilisation de diacritiques, l'augmentation du stock de graphèmes d'un système d'écriture afin de noter plus de phonèmes. C'est du moins le cas dans les alphabets (ainsi, Æ en vieil Anglais, utilisé pour noter [æ], phonème inconnu de la langue Latine, qui a fourni ses lettres).
Dans d'autres écritures, les diacritiques peuvent n'être que d'ordre orthographique (en Arabe, les lettres ل et ا à la suite doivent être remplacées par لا ; en Français, certaines suites O et E notant un unique phonème doivent être écrites Œ : ŒDipe mais aloès) ou décoratif (dans l'alphabet Latin, la suite f et i peut être remplacée par fi dans un ouvrage à la typographie soignée, pour des raisons de lisibilité, le point du i en ligature étant ôté ; de même, dans les ouvrages Français, les diphtongues Latines OE et AE sont écrites de préférence Œ et Æ). Enfin, certaines ligatures sont des abréviations ou des réductions se lisant comme logogrammes.
Les caractères ligaturés de l'alphabet Latin les plus connus en Français sont le œ d'œuvre, le æ fréquement employé en Latin et l'esperluette &.

L'origine de la ligature tient à la nécessité du gain de place sur un matériau (pierre, marbre, papyrus, parchemin, etc.) qui coûte cher.
Les Romains employèrent un certain nombre de ligateurs dont nous avons aujourd'hui conservé le Œ et le Æ. Ils sont à l'origine des ligatures que nous appelons ligature linguistique.
Lorsque apparaît la typographie, de nouvelles ligatures sont inventées. Ils s'agit alors de gagner de la place en réduisant nombre de collisions inesthétiques entre les lettres. Les plus courantes portent sur les lettres f, i et l. L'esperluette en est également issue. Les germanophones utilisent les ligatures en ff et fi si les deux lettres appartiennent à la racine du mot et en ß. Toutes ces ligatures sont qualifiées de ligatures techniques.


Logo de la date de modification 06/06/2021 Logo du nombre de vues 633 vues

Bookmark and Share


Cet élément est cité dans les 8 articles suivants :

Les Ecritures : L'écriture Brâhmî : Généralités

Les Hommes/Peuples : Manuce Alde

Le Glossaire : Digramme, Ecriture, Esperluette, Lexique : Lettre L, Police de caractères, Police vectorielle


Cliquez ici pour envoyer un messageVous en savez plus !
Si vous avez d'autres informations, des corrections à apporter à cette page, n'hésitez pas !
Cliquez ici, et envoyez moi vos informations.

La page Facebook du site :
Page FaceBook du site De l'Aleph à l'@

La page Twitter du site :
Suivre le site De l'Aleph à l'@ sur Twitter

CSS Valide !