De l'Aleph à l'@ > Le Glossaire > Non-classé > Ponctuation

Ponctuation

Voir la traduction de ce mot dans d ensemble de signes graphiques servant à ordonner le discours dans la langue écrite. Contrairement aux graphèmes, ils ne se réalisent pas comme des phonèmes («on ne les prononce pas») mais peuvent, dans de rares cas (logogrammes), représenter des mots.

Les auteurs antiques ne connaissaient pas la ponctuation : les mots et les phrases se suivaient sans aucune rupture. Chez les Romains, l'emploi du verbe en fin de phrase permettait de repérer les coupures de phrases. Au Moyen Âge et à l'époque moderne, des symboles sont apparus pour ponctuer le texte, c'est-à-dire marquer certaines pauses, noter succinctement les intonations et, surtout, se dégageant rapidement d'une simple imitation de la voix, donner du sens à l'énoncé. La ponctuation, du moins dans les langues qui l'utilisent depuis longtemps, sert aussi — surtout — à une langue écrite littéraire, qui l'utilise comme code ; une longue période qu'il serait difficile de comprendre par la lecture et qu'un locuteur n'aurait pas la possibilité d'improviser naturellement peut ne prendre son sens qu'après examen de la ponctuation.
Au IIème siècle avant JC, Aristophane de Byzance, peut-être, avait défini pour l'alphabet Grec un système comportant trois type de points pour marquer la ponctuation : le «point d'en haut» pour la fin d'une phrase, le point médian marquant une pause moyenne et le «point d'en bas», une courte pause. C'est aussi l'auteur des diacritiques de l'alphabet Grec, lesquels sont à l'origine de certains des diacritiques de l'alphabet Latin.
Gasparino Barzizza (1370-1431) est l'auteur du premier traité de ponctuation, la Doctrina punctandi.
Geoffroy Tory, imprimeur humaniste, inventera un «point crochu» qu'Étienne Dolet, dans son De la punctuation de la langue Françoyse, nommera virgule ou incisum.

Les signes de ponctuation occidentaux :
Les principaux signes de ponctuation utilisés en Français sont :
- l'apostrophe (') ;
- le point (.) — qui a donné son nom à la ponctuation — ;
- la virgule (,) ;
- le point-virgule (;), normalement précédé d'une espace fine ;
- le point d'interrogation (?), normalement précédé d'une espace fine ;
- le point d'exclamation (!), toujours précédé d'une espace fine ;
- les points de suspension (...) ;
- le deux-points (:), toujours précédé d'une espace fine ;
- les tirets demi cadratin () et cadratin (), toujours précédés et suivis d'une espace fine ;
- les guillemets ouvrant («) et fermant (»), séparés de l'expression qu'ils enserrent par une espace fine ;
- les parenthèses ouvrante ( et fermante ) ;
- les crochets ouvrant [ et fermant ].


Logo de la date de modification 06/06/2021 Logo du nombre de vues 1 725 vues

Bookmark and Share


Cet élément est cité dans les 19 articles suivants :

Les Ecritures : L'écriture Bassa : Généralités, L'écriture Braille : Généralités, L'écriture Latine : Généralités

L'Imprimerie : Chaix, Composition manuelle, Corrections typographiques

Le Glossaire : Accent circonflexe, Apostrophe, Caractère, Espace fine, Espace typographique, Point, Point d'interrogation, Point médian, Point-virgule, Police de caractères, Signe, Tilde, Virgule


Cliquez ici pour envoyer un messageVous en savez plus !
Si vous avez d'autres informations, des corrections à apporter à cette page, n'hésitez pas !
Cliquez ici, et envoyez moi vos informations.

La page Facebook du site :
Page FaceBook du site De l'Aleph à l'@

La page Twitter du site :
Suivre le site De l'Aleph à l'@ sur Twitter

CSS Valide !